The Path... the Way wich is yours...


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Demeure de la famille Edensiel

Aller en bas 
AuteurMessage
Erin
Pierre de Lune ~ Noble d'Ehol
Pierre de Lune ~ Noble d'Ehol
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 27
Localisation : Kairys
Nom divin : Hilven
Armes : L'Ambition
Date d'inscription : 03/07/2008

Feuille de personnage
Pays: Ehol, pays de l’Est
Pouvoir: Vision totale de l'environnement
Autre: Je vais...détruire l'empire d'Ehol!

MessageSujet: Demeure de la famille Edensiel   Jeu 10 Juil - 19:19

*2 jours plus tôt*

Kairys, pays du Sud. C’est le pays le plus puissant financièrement parlant, le centre mondial du commerce, le centre des profits, pas toujours très légaux d’ailleurs…mais ce n’est pas la préoccupation principale du royaume, il ne cherche qu’à s’enrichir. Kairys est le plus grand allié d’Ehol, et les deux pays ont un traité d’alliance presque totale, qui autorise le déplacement de forces militaires, ainsi qu’un échange de ressource très profitable pour l’Empire. C’est donc en tant que noble influent d’Ehol qu’Erin arrivait dans ce pays. Comme la plupart des étrangers, il était ici pour les affaires, quelques peu spéciales en l’occurrence.

-Seth, vous m’accompagnerez, ordonnez aux hommes de se tenir prêts, je ne fais guère confiance aux marchands d’esclaves…
-Il en sera fait selon votre souhait…
-Nous n’y sommes pas encore, vous pouvez me parler normalement.
-C’est la façon la plus naturelle que j’ai de vous parler jeune maître.
-Vous ne changerez donc jamais…


Un rictus se dessina sur les lèvres du noble, ainsi que sur celles de son tuteur et ami. Ils pénètrent le marché aux esclaves de Kairys quelques minutes plus tard, accompagné d’une escorte non négligente, et d’une charrette qui méritait d’attirer l’attention. Elle comportait une belle petite fortune qui se comptait en milliers de pièces, voire dizaines de milliers. Transporter tout cet argent faisait partie intégrante de son plan, c’est ce qui permettait d’attirer l’attention des commerçants, et il en avait besoin.

*Le soleil va bientôt se coucher…la route a été plus longue que prévu…*

Le petit groupe s’arrêta devant une des estrades, le regard d’Erin se riva sur la personne qui était présentée, elle était jeune, plus que lui, à première vue elle devait approcher les 15 ans, sa tête était baissée et son regard cherchait désespérément un point de fuite, elle ne pouvait supporter tous ces regards à son attention. La tenue qu’elle portait, si l’on peut appeler cela ainsi, n’était qu’une vieille étoffe recouvrant la majeure partie de son corps. Finalement, son regard se planta dans celui du jeune noble, qui s’avança au milieu de l’assemblée.

-Combien?

La grande charrette s’était fixée à quelques pas, tandis qu’il montait sur l’estrade d’un geste rapide. Les regards se tournèrent vers ce jeune homme et son serviteur.

-Vous! Que faites vo…
-Je vous ai posé une question! Combien?

Son air était autoritaire, et son regard presque mauvais. Il s’approcha de la jeune fille qui semblait totalement apeurée. Le marchand semblait , quant à lui, plus que surpris par la marque ornant le front de son interlocuteur.

-Ce symbole…
-Vous avez enfin réalisé, alors on peut marchander?

Les regards de la foule de curieux s’étaient intensifiés, qu’ils soient riches marchands ou pauvres, tous semblaient porter une grande attention à ce qui se déroulait ici. Le marchand d’esclave eu un petit rire nerveux, il était déjà venu à Ehol, par conséquent il connaissait bien la réputation de la famille Dystis.

-150 pièces.

Le prix résonna comme une explosion, c’était exorbitant, surtout compte tenu des taches que la petite pouvait faire.

-C’est une plaisanterie? Je peux m’acheter un chariot tiré avec ça.
-A prendre ou à laisser.
-Hum…

Erin se tourna vers l’enfant, elle était enchaînée par les bras et les pieds, il s’aperçu en un coup d’œil qu’elle était Anima mais il n’y avait la trace d’aucun gardien sur les lieux, en dehors de ça, elle avait plusieurs bleus sur le corps, mais aucune coupure visible. Il passa une de ses mains le long du frêle corps de la jeune fille, pour finir sur sa joue gauche, elle tremblait de peur, et elle semblait en sous nutrition.

-Tout au plus 80 pièces.
-130 pièces

Erin se releva, fixant l’homme devant lui, un bon marchand semblait il mais ça ne fonctionnerait pas sur lui.

-C’est pour cela que les roturiers sont des idiots.
-Pardon?
-Le soleil va bientôt se coucher, et vous ne ferez plus de ventes aujourd’hui, d’après ce que je constate, vous nourrissez mal vos esclaves, ils vont donc perdre de la valeur chaque journée passée, certains mourront. Et qui plus est, cette fille n’a pas de gardien.
-Elle est humaine…
-Non.
-Son Gardien est probablement mort.
-Un Anima perdant son gardien meure instantanément, vous ne me roulerez pas.

Cela se produisait souvent, les marchands gardent les gardiens et les font souffrir, les clients voulant expliquer la maladie de leur cher esclave reviennent ou bien le revendent à moindre prix.
Les gestes du marchands se crispèrent devant la perspicacité du noble.

-70 pièces et vous partez sur le champ.
-D’accord.
-Attendez, ma famille!!

La jeune Anima fut envoyée à terre dans l’instant, elle reçu deux coups de fouets, avant qu’une main ne bloque le troisième.

-Vous voulez abîmer la marchandise?

La main du noble lâcha l’homme au fouet, à qui le marchand ordonna de s’éloigner, décidément, ce gamin causait trop de problèmes. Erin se pencha près de la jeune fille, avant de lui murmurer quelques paroles à l’oreille.

-Quel est ton nom?
-Syl…Sylvia.
-Quel age as-tu?
-14 ans…
-Où est ta famille?
-Ma…ma sœur est esclave ici…et…Meilan aussi.
-Ton Gardien?
-Oui…

Il posa une main sur la nuque de Sylvia, et sécha les larmes coulant sur ses joues tout en lui souriant. Il avait oublié cette histoire…il se releva et s’adressa au marchand.

-Vous ne m’avez toujours pas dit où était son Gardien, et j’aimerai voir sa sœur. Reprit-il en souriant.
-Elle…elle vous a menti, elle n’a pas de sœur, et son gardien s’est échappé.
-Alors qu’il était mort il y a quelques secondes? C’est intéressant.

Erin s’approcha de l’homme en question, il détestait qu’on lui mente, principalement quand il s’agissait de ce genre de personnes.

-J’ai une proposition…je vous achète tous vos esclaves.
-Qu…Quoi??
-Faites moi un prix.
-Vous…vous n’êtes pas sérieux, j’ai plus d’une centaine d’esclaves!!
-Vous me ferez un prix de gros, attention, pas d’entourloupes.

Qu’est-ce qui pouvait bien se tramer dans sa tête, même Seth l’ignorait, leur venue ici n’était qu’un moyen d’infiltrer les réseaux, jamais ils n’avaient parlé de ce genre d’actions.
Un sourire s’étendait sur les lèvres du marchand, un sourire mauvais, et reflétant sa cupidité…pensait qu’il écoulerait tout son stock en une fois! Ce gamin était fou, et c’était ce genre de client que souhaitait l’esclavagiste.

-Attendez un moment je vous prie.

Il fit signe à l’un de ses hommes d’aller chercher son registre, et fit tout pour faire patienter son client. Erin sortit une bourse de sa poche , elle contenait un peu plus de 100 pièces.

-Voici pour cette jeune fille et son gardien, gardez tout, en commémoration de notre accord.

C’était inespéré, il était prêt à la céder pour presque deux fois moins, il ordonna à un de ses hommes d’enlever les chaînes retenant l’Anima, puis il amena le noble d’Ehol et ses hommes à l’endroit où il entreposait les esclaves, comme il l’avait dit, ils étaient nombreux.

-J’ai ici 87 esclaves dont 16 humains.
-Intéressant…dites m’en plus.
-Hum…il y a 21 enfants, dont 14 de sexe féminin, 62 personnes d’age moyen, dont 37 de sexe masculin, il y a aussi quatre personnes âgées, sexe masculin
-Je vois…6500 pièces.
-Vous voulez ma ruine? Ils valent au minimum 11000 pièces!!

Tandis qu’Erin marchandait, Sylvia semblait chercher quelqu’un dans la foule des esclaves, elle aperçue après un moment sa chère sœur, ainsi que son gardien qui s’élança dans ses bras. Il s’agissait d’un petit chat noir.

-J’ai besoin d’hommes forts pour entretenir mes terres, et vous avez seulement 37 personnes correspondant à cela non? Faire travailler les enfants serait absurde, et les vieillards iraient mourir à la tache en un instant, vous avez de nombreux frais les concernant, et certains me semblent malades. 7500 pièces est plus que généreux.
-C’est toute ma fortune qui est ici, tout vendre serait…
-Une aubaine. Vous en perdrez avec le temps, là je vous propose de les vendre à environ 85 pièces chacun. Et n’oubliez pas que vous n’êtes pas le seul marchand de Kairys…-9500.
-Humm…8700, cela fait 100 pièces par esclave.

Le marchand resta silencieux un moment, il est vrai que les arguments du noble n’étaient pas mauvais, et il n’aurait jamais réussi à tous les vendre. Il soupira puis reporta son attention sur Erin.

-Vous n’êtes pas mauvais en affaire, marché conclu, mais j’aimerai vous posez une question d’abord, pourquoi?
-Je ne saisi pas bien.
-Vous n’avez pas besoin de ces enfants, et vous avez souri en apprenant l’existence de la sœur de cette fille.
-Voyez-vous…je vais bientôt me marier.

Un silence se fit sentir et l’homme éclata de rire.

-Vous êtes tous les mêmes vous les nobles!

Le marché fut conclu, on enleva les chaînes au pied des esclaves, il ne fallait pas qu’ils s’abîment, Elya retrouva Sylvia et on lui enleva aussi ses chaînes. Elles étaient jumelles, encore un détail qu’on ne lui avait pas communiqué. Erin s’approcha d’elles ainsi que des autres esclaves.

-Mon nom est Erin Dystis, je suis à présent votre maître. Dans quatres jours, nous partirons pour Ehol, nous allons pour l’instant rejoindre une autre demeure.

Le ton était indifférent, le campement dont il s’agissait était une parcelle de terre sur laquelle il avait était autorisé à séjourner, sous la garde de quelques soldats du royaume. Le groupe quitta donc le marché, sous la bonne garde des hommes d’Erin, il n’était pas impossible que ce marchand tente de récupérer ses esclaves hors des frontières du pays, s’il le faisait ici, il serait condamné à mort, attaquer un noble d’Ehol sous la protection du traité serait stupide, et surtout un crime grave.

***


Dernière édition par Erin le Jeu 10 Juil - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Erin
Pierre de Lune ~ Noble d'Ehol
Pierre de Lune ~ Noble d'Ehol
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 27
Localisation : Kairys
Nom divin : Hilven
Armes : L'Ambition
Date d'inscription : 03/07/2008

Feuille de personnage
Pays: Ehol, pays de l’Est
Pouvoir: Vision totale de l'environnement
Autre: Je vais...détruire l'empire d'Ehol!

MessageSujet: Re: Demeure de la famille Edensiel   Jeu 10 Juil - 20:27

***

-Seth, assurez vous de poster quelques-uns de nos hommes à la surveillance de cet homme…
-Compris. Mais…
-Vous voulez savoir pourquoi?
-Acheter tous ces esclaves…c’est une bonne action mais...
-Il n’a plus de gagne pain, il est cupide, il va donc tenter de reconstruire son commerce, de l’agrandir, et à ce moment…
-…nous saurons où, quand et qui l’approvisionne.
-Exactement


Même s’il était loin d’être le plus puissant des marchands, nul doute qu’il utiliserait la somme pour racheter des esclaves et remonter son petit commerce, et Erin comptait bien trouver et démanteler tout le réseau, ça s’appelle faire d’une pierre deux coups. Une fois la demeure atteinte, ce qu’aperçurent les esclaves fut bien au-delà de ce qu’ils imaginaient, il y avait déjà une centaines d’hommes au service du noble, ainsi que plusieurs dizaines de serviteurs, dont certains Animas.

-Voici votre nouvelle demeure, provisoirement bien entendu.. Les bains sont là bas. Et vous dormirez ici, à la belle étoile.

Il désigna une rivière qui coulait presque au centre de la propriété, c’était le lieu où devaient se laver les hommes et un peu plus loin, les femmes, pour ce qui est de leur lieu de séjour, c’était une grande plaine non loin de la dite rivière.

-Vos chaînes seront enlevées, et pour l’instant vous suivrez les directives des serviteurs de la demeure cependant, il faut que vous preniez conscience d’une chose, vous êtes encore sur le territoire de Kairys, donc si vous tentez de vous enfuir, les marchands d’esclaves vous attraperont dans la seconde, et je n’y pourrais rien.

Ils avaient tous intérêt à rester tranquilles, bien qu’il avait précisé à ses hommes de ne pas toucher aux esclaves, ils étaient bien sûr, autorisés à se défendre. Et il y avait également des soldats du royaume, bien qu’ils assuraient la protection extérieur, et la patrouille ils n’hésiteraient pas à intervenir en cas de besoin. Quoiqu’il en soit la nouvelle semblait les ravir, comparé à la façon dont leur ancien maître prenait soin d’eux, cette situation était presque luxueuse.

-Vous deux.
-O...oui.
-Suivez moi.

Le terrain appartenait à un marchand de Kairys qui était en contact avec les Dystis depuis bien longtemps, c’est donc tout naturellement qu’il put séjourner ici, et établir un campement de fortune sur ces terres. Il conduisit les jumelles dans les appartements qui lui étaient provisionnement confiés, avant de repartir pour remercier son hôte.

-Si vous avez faim, il y a à manger ici. Quelqu’un devrait arriver pour vous faire prendre un bain, et il y a des vêtements de rechange dans l’armoire, ne soyez pas gênées, c’est un ordre.

Un sourire traversa son visage, et il quitta la pièce tandis que les jumelles s’inclinaient à son départ, il devrait changer ça aussi, enfin ce n’était pas le moment. Erin alla retrouver ceux qui lui avaient permis de rester dans cette demeure, ils possédaient la même idéologie que lui, et c’était assez rassurant. Eux aussi luttaient contre l’esclavage dans leur propre contrée, en rachetant comme il l‘avait fait, les personnes victimes de ce commerce barbare. En y pensant, il devait aussi trouver une chambre pour les filles…bah ce n’est pas ce qui manque.

-Tu as réalisé un coup de maître aujourd’hui.
-Il m’a suffit de prétexter un manque de main d’œuvre, ce qui est vrai d’ailleurs, je vais leur en parler une fois sortis. Rien n’interdit de payer les esclaves à ce que je sache non?
-Les maîtres ont tous les droits sur eux, donc si tu veux les payer tu peux le faire.
-Enfin, jouer cette comédie était épuisant.
-Vous étiez très convaincant.
-Peut-être…alors, vous avez pu les contacter?

Le visage d’Erin reprit tout son sérieux, il espérait que les recherches avaient porté leur fruits.

-Impossible, la rébellion est trop bien dissimulée.
-Ils doivent bien se cacher quelque part…si leur groupe est organisé du moins.
-Cela prouve que leur groupe est organisé, et qui plus est assez intelligent pour ne pas se faire remarquer.
-Euh…êtes vous sûr de cela? Tenter de s’allier avec des Animas…vous risquez gros.
-De quoi tu parles? Je possède la seconde fortune d’Ehol, et Klyr est un marchand reconnu à Kairys, qui viendrait nous soupçonner? Et puis je n’ai jamais parlé d’alliance…
-S’il y a des fuites…
-Nous les éliminerons.

Son visage redevient froid un instant, il était sérieux, il ne laisserait pas quelque homme cupide les dénoncer et stopper ses actions. Finalement, il n’y avait aucune autre chambre libre, un autre problème à l’horizon.
La discussion se poursuivit et on discutait retrouvailles, entre autres choses. Après un dîner, chacun se sépara et rentra dans sa chambre. Il était très tard, alors il ne fut pas surpris de voir Sylvia et Elya endormies, le cas échéant, dans son lit.

*C’est vrai que je leur avait demandé de ne pas êtres gênées mais…*

La vraie question était donc, où allait-il dormir? Il n’oserait pas les faire quitter le lit, et la pensée de les rejoindre ne lui effleura même pas l’esprit…bon ok mais pas longtemps.
Il restait donc peu de possibilités, dormir dehors, dormir dans la chambre de quelqu’un d’autre, ou dormir ici sur l’un des fauteuils.

*Le choix est évident.*

Erin prit une couverture et s’installa sur l’un des fauteuils, il observa quelques instants les deux Animas, s’en aller paisiblement dans le monde des rêves…il avait fait le bon choix, il en était sûr.

***

*La veille*

-C’est bon?
-Oui…

Les cuisiniers de la famille étaient doués, Animas et Humains, c’était probablement l’un des seuls endroits où les deux races collaboraient ainsi.

-Dites m’en plus, sur votre vie.
-Notre vie?
-Oui, votre passé, votre famille…ce genre de choses.

Elles ne semblaient pas bien saisir l’intérêt que pouvait éprouver leur maître à de telles histoires…peut-être était-ce une façon de se divertir? En écoutant les histoires des esclaves…les deux sœurs s’échangèrent un regard, et Elya prit la parole.

-Nous avons toujours été des esclaves, nous sommes nées esclaves, c’est ainsi. Notre mère était…une personne gentille, elle nous a toujours soutenu, et nous a sans cesse protégé. Mais, il y a peu, elle nous a quitté.

Son regard se perdit dans le récipient qu’elle tenait, plus précisément, dans l’eau qui ruisselait à sa surface, un léger malaise commença à s’installer, et Sylvia reprit le flambeau.

-C’était il y a deux ans, un homme d’Ehol l’a acheté, et nous ne l’avons plus revu. C’est après, que cet homme nous a acheté, nous étions enfermées dans une pièce sombre, il y avait un petit repas chaque jour, heureusement, Elya trouvait toujours quelque chose à manger en plus.

L’autre ne quittait pas l’eau des yeux, quelques larmes commençaient à apparaître, et s’écoulaient lentement le long de son visage fin, avant de rejoindre la coupole. Erin passa une main dans ses cheveux noirs, c’était pire que ce qu’il imaginait, et il ne souhaitait pas comprendre comment elle avait obtenu la nourriture supplémentaire…non il avait peur de l’apprendre.

-Merci.

C’était tout naturel de les remercier, parler de son passé est une chose difficile, seulement les deux animas ne semblaient pas le voir de la même façon.
Merci. C’était un mot qu’elles avaient oublié, cela faisait deux ans…non un peu plus qu’elles ne l’avaient plus entendu, mais, de la bouche d’un noble…de la bouche de leur maître…qu’est-ce que tout cela signifiait?? Avait-il pitié d’elles? Ou se moquait-il tout simplement? Les pleurs d’Elya s’arrêtèrent, et se transformèrent en une sorte de colère cachée.

-Pourquoi?
-Elya…?
-Pourquoi êtes vous…pourquoi les humains sont-ils…comme ça!?
-Elya!

Une main se posa sur la bouche de la jeune fille, qui la repoussa aussi rapidement tout en poussant une injure, et avant que cela ne soit envisagé, une main claqua sur la joue de l’Anima.

-Idiote! Tu veux être reprise?? C’est ça que tu veux??
-Sylvia…
-Nous sommes à l’extérieur, et nous sommes ensemble!! Tu veux perdre tout ça?!!
-Je suis toujours là… soupira Erin
-Je…je suis désolée, je ferai tout ce que vous voudrez pour réparer notre impolitesse!!
-Idiote, ne dis pas n’importe quoi!
-Accompagnez moi…toutes les deux.

Il commençait à en avoir assez. Il se leva et les deux filles firent de même, leur démarche était plus inquiète, le ton d’Erin était plutôt autoritaire, rien de surprenant de la part d’un maître mais…elles savaient qu’une punition les attendraient, et l’inquiétude de l’aînée se transforma en frayeur lorsqu’elle aperçurent leur lieu d’arrivée, la chambre où il les avait emmenées, une peur d‘expérience, cela ne faisait aucun doute. Elya plaça sa sœur en retrait et s’avança seule, vers son maître

-Euh…la responsable de tout ceci, c’est moi, alors…si vous devez punir quelqu’un…
-Elya!
-Je n’ai jamais dit que j’allez vous punir.
-Mais….
-Je vois, c’est ça. Après tout vous êtes un homme.

Erin soupira un instant, il avait vraiment la tête d‘un pervers? Tout les nobles amenant des esclaves dans leur chambre ne voulaient pas…enfin il l’espérait…il se tourna vers la jeune Anima qui détourna rapidement les yeux, la cadette semblait perdue.

-Et, que ferais tu? Serais-tu prête à te sacrifier pour ta sœur?
-Je l’ai déjà fait.
-Je vois…je pense que je commence à vous comprendre…

Il s’assit sur le lit et sortit un livre d‘une des petites étagères.

-Vous savez lire?

Elya et Sylvia répondirent par un geste négatif de la tête, elles ne le comprenait vraiment pas, Sylvia laissa échapper un « Excusez nous », ce qu’Erin eut un peu de mal à saisir.

-Ne t’excuses pas…vous voulez apprendre?

***

Kaguya et Klyr revinrent du marché peu avant le dîner, ils avaient fait les préparatifs nécessaires au voyage prévu le surlendemain. On servit le dîner, et peu après celui-ci, il fit appeler ses esclaves, par petits groupes. 87 personnes divisées en trois, cela donnait 29 personnes à voir pour Erin, ainsi que Kaguya et Seth, qui étaient les trois seules personnes totalement au courant du plan. Cela ressemblait étrangement à une suite d’entretiens, même s’il savait qu’il finirait par tous les libérer.

-Humm…quels sont vos noms?
-Je suis Arthur, maître, voici Elda qui est ma sœur, et Nirvac qui est…un ami.
-Je vois…vous avez les numéros…85, 56 et 47 c’est ça?
-Oui, maître.

Il demandait ça pour vérifier si les clés qu’il avait étaient les bonnes, puisque chaque clé déverrouillait une serrure et que c’était plus pratique qu’un coup de marteau.

-Nous allons discuter.
-Discuter?
-Oui. En fait c’est surtout moi qui vais parler. De la famille des Dystis.
Ma famille a toujours été contre les lois de l’empire d’Ehol, et contre la philosophie du monde en général, ils ont tenté de faire changer l’empire de l’intérieur, et ils ont été tués.

-…
-Plus que tout, ma famille haïssait l’esclavage, et toutes formes de trafics humains, alors, ils ont fait un pacte avec la famille Edensiel, une riche famille de Kairys.

*

-La famille Dystis et ma famille ont essayé d’œuvrer pour libérer les esclaves, et le moyen le plus efficace était de racheter ces derniers, pour ensuite les libérer dans un autre pays, ou bien pour les garder à leur service, au même niveau que les serviteurs ordinaires, moyennant rémunération.

*

-Mais le plan initial a échoué suite à l’assassinat de la famille Dystis, mais aujourd’hui ce plan a été remis en oeuvre, et les deux héritiers ont pris le relaie de leurs parents.

*

-Ce qui m’amène à vous faire cette proposition, vous pouvez rester à mon service, vous serez payés, logés, nourris, et bien traités, mais vous devrez garder un statut d’esclave à Ehol.

*

-Vous pouvez aussi rejoindre ma famille, la plupart de nos serviteurs sont des esclaves, et ils sont bien sûr, très bien traités.

*

-La dernière possibilité est de vous libérez totalement, nous pourrons vous faire quitter Kairys, mais vous devrez voyager par la suite par vos propres moyens, cependant, vous risquez fort de tomber sur des mercenaires, ou des marchands d’esclaves. C’est un risque à courir.

*

-Alors, qu’en pensez vous?
-…
-Bien sûr, vous avez tout le temps pour y réfléchir, et discuter avec les autres, je ne vous oblige pas à prendre votre décision maintenant.
-Vous…êtes sérieux?
-Bien sûr, c’est votre choix, dans tous les cas, vous resterez libres, et si vous voulez changer d’avis et quitter l’une des familles, vous pourrez le faire, à partir de maintenant, vous êtes libres.
Vous n’avez pas d’autres question?

-Pas…pour le moment…

Il fit sortir les trois animas présent et leur demanda de faire rentrer les suivants. Il passa ainsi 9 « entretiens » accompagné des jumelles avant de se tourner vers elles.

-C’est votre tour. Vous avez pris le temps de réfléchir?
-Oui…et nous avons pris notre décision.

***
Revenir en haut Aller en bas
 
Demeure de la famille Edensiel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi
» Demeure Hyuuga : Akogare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Path... the Way wich is yours... :: Quartiers d'habitations :: Quartier riche-
Sauter vers: