The Path... the Way wich is yours...


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lylia

Aller en bas 
AuteurMessage
Lylia
Wyvern ~ Anima vagabonde
Wyvern ~ Anima vagabonde
avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 17/05/2008

Feuille de personnage
Pays: Ehol, pays de l’Est
Pouvoir: Maitrise de l'ombre
Autre: Sa nuque est marquée au fer par un signe la désignant comme Anima

MessageSujet: Lylia   Mer 21 Mai - 20:43

Nom : -

Nom divin :
Lina

Prénom : Lylia

Age : 14 ans

Sexe : Féminin

Race : Anima

Arme(s) : Bâton

Pierre d'Âme :

Pouvoir(s) : (volé) Maîtrise parfaite de l’ombre

Gardien : Un wyvern nommée Eiria

Spoiler:
 

Langues connues : Langue des vents

Description physique :
Jeune et assez svelte, Lylia est une fille d’apparence somme toute assez banale, elle est de taille et de corpulence moyenne. Ses yeux, de couleur vert émeraude, sont toujours portés sur l’horizon, vers l’avenir qu’elle tente de découvrir. Mais l’image que l’on retient d’eux, et une impression de vide, à certains moment, ils ressembleraient presque à ceux d’une poupée, mais ces moments sont rares, c’est peut être pour cela qu’ils marquent autant. Ses cheveux d’or sont probablement le trait le plus évident de son anatomie, ni trop courts, ni trop longs, ils sont teintés de nombreux reflets sous le soleil. Elle porte une cape d’un violet très clair, ainsi que des habits de cérémonie, un des seuls vestiges de son passé.
Sur sa nuque est apposée une marque au fer, la désignant comme Anima.

Caractère :
Lylia ne semble éprouver aucune émotion, elle a toujours vécu sa vie pour elle-même, elle ne s’est jamais souciée des autres puisque eux même ne se sont jamais souciés d’elle. Son insensibilité est le trait dominant de son caractère, la mort est une chose qu’elle préfèrerait éviter, autant rester en vie, tuer ne la répugne pas, mais elle n’y éprouve aucun plaisir. Elle le fait parce qu’elle doit le faire, c’est tout. Elle n’accorde presque jamais sa confiance, une amitié n’est qu’un synonyme d’une trahison, et elle a suffisamment d’ennemis comme ça. Plus étonnant, elle ne semble éprouver aucune rancœur à l’égard des Humains, tandis que ceux-ci ont détruit sa vie, ils lui sont indifférent, tout comme les Animas. Cependant, elle n’a pas toujours été ainsi, lors de son enfance, qu’elle considère comme terminé, elle était une fille douce et gentille, qui a malheureusement grandit dans un monde qui ne la comprenait pas, c’est pourquoi elle s’est habitué à celui-ci. Elle est devenu meilleure que les autres, pour survivre, elle a oublié ses sentiments, seule chose l’empêchant d’exister. Aujourd’hui, elle est plus insensible qu’elle ne le fut jamais, elle ne pense plus qu’à sa propre vie, se déplaçant ça et là sans réel but.

Histoire :

Il est une limite à la souffrance, ce qui est tapis derrière, est pire que cela, c’est la mort. Un être vivant, incapable de ressentir la moindre émotion, ou plutôt incapable de les discerner, est-ce un châtiment pire que la mort? Ou est-ce considéré comme une mort en soi? Personne ne pourrait le dire, ce qui est certain, c’est que nombreux sont les chemins qui y mènent.

***

On dit que les blessures forgent le caractère, que ce qui ne nous tue pas nous rends plus fort…mais, il existe bien pire punition que la mort, il existe des blessures qui ne guérissent jamais et il existe aussi…des êtres indifférent à tout ça.
Parmi la foule regroupée à l’entrée du village, se tenait une jeune fille, elle devait avoir 14 ans, le regard perdu sur l’horizon, n’accordant aucune importance à ce qui se passait sous ses yeux. Mais qu’est-ce qu’elle faisait là déjà? Ah oui le nom.

-Par ordre de l’empereur, nous venons chasser tous les non-humains du pays, nous avons l’autorisation d’utiliser la force si nécessaire, livrez les nous tous et vous serez récompensés.

Les villageois n’eurent même pas besoin de se concerter, tous s’écartèrent d’un même mouvement, laissant au centre la jeune fille qui ne semblait pas plus réagir que la minute précédente. Ils pointèrent leur doigt accusateur sur l’enfant, en l’accaparant de noms aussi offensants que stupides, la traitant de « monstre » « d’enfant maudit » ou encore de « déchet » les humains sont ainsi, et plus que tout, elle s’en fichait.
L’officier descendit de son destrier accompagné par deux de ses acolytes, il sortit son arme, observant le regard vide que son interlocutrice daignait lui adresser.

-C’en est une?
-Elle est effrayante…son cou…


Il n’avait plus le temps de finir sa phrase, il fut coupé par une immense frayeur, telle qu’il n’arrivait même pas à bégayer. Sous ses yeux, en un instant, une immense créature venait d’apparaître, l’un des chevaux s’était échappé avec sagesse, l’autre n’avait pas eu cette chance. Entre les dents du monstre, le corps sans vie du dernier soldat, resté en arrière. Il semblait se délecter du repas qui lui était offert.

-Un…un wyvern!!

Non dressé ils étaient très dangereux, le chef entreprit d’utiliser les pouvoirs de sa pierre mais il fut interrompu, une main agrippant son poignet. C’était elle, et le regard vide qu’elle avait était redevenu pour ainsi dire… « normal ». Il changea la cible de son pouvoir et la jeune fille fut projetée, entre temps, le village s’était vidé, tous les habitants fuyaient espérant sauver leurs vies. Alors qu’il allait attaquer la créature, celle-ci s’élança entre les deux hommes, et se posta devant la jeune Anima.
La déduction n’était pas difficile, ce wyvern était son gardien. Les yeux du monstre se plongèrent dans celui du chef, qui avait osé s’attaquer à sa protégée, sans attendre il plongea sur le soldat qui tentait, tant bien que mal, de bloquer la créature, l’autre soldat fondit sur l’enfant qui semblait toujours aussi calme, malgré le coup qu’elle venait de prendre. En l’abattant, le wyvern périrait, c’était logique, il serait sûrement promu pour un tel acte de bravoure…lentement, l’anima se leva, elle semblait toujours aussi perdue, tant mieux pensait le soldat, elle ne sentirait pas la mort.
Mais, le coup transversal destiné à lui ôter la vie fut esquivé, une main se posa sur le visage du militaire, et…tout devint noir. Une ombre s’éleva et engloba le corps de l’homme sans qu’il ne puisse résister, d’abord les jambes, puis le torse et les bras, le tout en quelques secondes, puis doucement, tout doucement, l’ombre atteignait le visage jusqu’à l’englober totalement. Un dernier cri résonna dans l’air, cri que le chef d’escouade fut incapable de percevoir, ses deux oreilles se trouvant à quelques mètres de distance, et oui pour un wyvern, ce n’est pas aussi simple de séparer aisément la tête du corps.

-…

L’ombre quitta le corps désormais inerte, et pénétra celui de la jeune fille avant de disparaître. Celle-ci ne prononçait toujours aucun mot, tandis que le corps de l’homme s’effondrait. Elle s’avança vers son wyvern, et s’assit à ses côtés, il était bien la seule « personne » qu’elle acceptait, et qui l’acceptait.

***

Elle vagabondait, c’était ce qu’elle faisait le mieux, elle n’avait pas vraiment le choix non plus. La destination importait peu, tant qu’elle pouvait manger et dormir. Malgré le fait que seulement 13 années se soient écoulées dans sa vie, Lylia était une fille sensée, dont l’attitude avait effrayé plus d’une personne, lentement elle s’avança vers le petit village qui lui faisait face, à pied, ce qui peut paraître étrange lorsqu’on possède un wyvern. Eiria volait… très haut dans le ciel, de façon à n’être repérée par personne.
Tandis qu’elle s’avançait plus profondément dans le village, les habitants commençaient à la regarder de cette façon si…détestable. Un regard mêlant la peur et la haine, sur sa nuque, siégeait une marque interdite, les villageois de l’Est n’avait rien trouvé de mieux pour la différencier, ce qui leur fut fatal.

-Hé…ce ne serai pas…
-Un Anima? Qu’est-ce qu’un de ces sous humains ferait ici?
-Je ne sais pas…


Ils ne savaient pas vraiment comment réagir, si elle ne s’en fichait pas royalement, cela l’aurait peut être fait rire. Quoiqu’il en soit, Lylia se dirigeait vers la cabane la plus éloignée, le village n’était qu’un passage pour atteindre son but. Eiria plongea au milieu de village, et le traversa en rasant le sol, histoire d’impressionner les curieux.

-Te voilà, Lylia.
-Oui.


L’homme qui venait de lui adresser la parole était un vieillard humain, qui habitait depuis longtemps cette maison, il vivait seul et ne nouait pas de contacts avec les habitants du village, la seule personne qu’il connaissait à présent était cette fille, Lylia, qui l’avait aidé quelques mois plus tôt et qu’il connaissait assez bien.

-Tu sais Lylia…je me fais vieux, je vais bientôt mourir.
-Probablement.
-J’ai toujours vécu seul, et je souhaitais léguer mon nom à quelqu’un, une sorte d’héritage.
-Et ?
-J’ai pensé à toi. Lylia, tu es la seule personne que j’aime. Voudrais tu de mon pouvoir?
-Vous m’aimez? C’est si stupide.
-Alors considère le comme le paiement de la dette que j’ai envers toi.
-Comme vous voulez.


Elle s’en fichait éperdument, recevoir ce pouvoir allait l’aider, mais pour les raisons…elle n’en avait vraiment rien à faire. Si elle l’avait aidé, c’est juste parce que l’endroit se trouvait sur sa route.

-Maëldor.
-Compris.


Toujours ce ton neutre dans la voix, elle tourna les talons et fit signe à son gardien de descendre, ils allaient bientôt repartir.

***

-Personne ne veut jouer avec moi…

Un jour, ils comprendront, c’est du moins ce qu’elle pensait. Tous la trouvait différente, elle n’était pas comme les autres enfants de 10 ans, et ils ne se gênaient pas pour le montrer. Seul Eiria était de son côté, elle restait cachée dans les montagnes, les wyverns sont très recherchées dans le pays d’Ehol.

-Les ignorer est difficile…

Bien sûr, lorsqu’on a trouvé quelqu’un comme elle, on ne se lasse jamais. Ils faisaient tout pour lui rendre la vie impossible, elle qui était si fragile, commençait à se refermer sur elle-même, de plus en plus.

-Non, je ne dois pas les tuer.

Bien sûr qu’elle ne le devait pas, elle savait quand même discerner le bien du mal, mais qu’est-ce qu’Eiria avait en tête? Lylia s’allongea aux côtés de son gardien, la tête posée près de ses écailles, une de ses ailes entourant la jeune fille. C’était si bien. Elle aimerait rester comme ça pour toujours.
Mais les dieux n’exaucèrent pas son souhait, elle fut réveillé par un mouvement de son amie, des cris résonnaient dans la foret sur le flanc de la montagne. Des torches, des épées et une panoplie de fourches. Sous les ordres d’une brigade qui la recherchait, une partie des hommes du village avait commencé la chasse. Tous savaient qu’elle était une Anima, ils l’avaient utilisé à leur avantage, maintenant que les autorités intervenaient, ils devaient les aider. Lylia se décala sur un autre coté de l’herbe, elle avait sommeil, ne prenant en aucun cas conscience de ce qui se passait.

-Ils en font du bruit.

Eiria s’envola et partit à la rencontre de ces hommes, hormis les trois membres de l’armée, qui étaient venus en éclaireur, le danger était presque nul, la dizaine d’habitants qui les accompagnaient s’éparpilla bien vite suite au cri de la bête. Seuls, les trois soldats ne ressentaient pas la même confiance, ils finirent d’escalader la montagne tandis que le monstre s’interposa, entre eux et Lylia se tenait une bête féroce, prête à tout pour protéger sa vie, et celle qu’elle considérait comme sa progéniture.

Le temps passa, lorsqu’elle se réveilla, Lylia était de nouveau sous l’aile de sa gardienne, c’était toujours aussi agréable, lorsqu’elle regarda autour d’elle, elle put apercevoir la prairie teintée de rouge, et de nombreux corps la ponctuait, gâchant le si sublime paysage qu’elle était, ce qui fut la seule chose que Lylia remarqua.

-C’était plus joli avant.

Elle s’abandonna une nouvelle fois au monde des rêves, portée par la chaleur et la douceur qu’elle ressentait.

***

-Dites, dites, vous voulez jouer avec moi?
-Non, pars!
-Pourquoi?
-Tu es trop bizarre, ma maman et bah elle m’a dit que je devais pas être avec toi.
-Mais…
-Pars!


Cela durait depuis un bon bout de temps, les adultes se méfiaient d’elle, ils l’auraient probablement déjà tuée s’il n’y avait pas Eiria. Le soir même, une réunion se tenait, qui devait décider de l’avenir de l’enfant. Depuis qu’elle et sa famille s’étaient installé dans le village, les problèmes s’enchaînaient, d’abord ces morts suspectes, l’arrestation de ses parents, tout cela jetait le discrédit sur le village. Ils devaient faire quelque chose! La décision fut prise rapidement, ils devaient éloigner le wyvern puis marquer cette enfant, le sort devrait permettre de la contrôler et par ce biais, de contrôler le wyvern.

La nuit tomba rapidement, et le plan se mit en place, les « amis » de Lylia lui proposaient de jouer avec eux, ce qu’elle accepta très généreusement, enfin ils l’acceptaient! Mais, ce qui l’attendait n’était pas ce qu’elle pensait, elle fut emmenée de force dans la chambre du chef, où allait avoir lieu la « cérémonie » qui n’était en fait que le pouvoir d’une pierre permettant de contrôler les personnes. Le fer commençait à chauffer tandis qu’Eiria se trouvait « piégée » par deux villageois…comme si deux villageois suffisaient à l’arrêter. Mais Lylia lui avait précisé nombres de fois de ne pas combattre. De l’autre côté de la plaine, le fer était fin prêt. Eiria s’apprêtait à reculer lorsqu’un cri déchira l’air, un cri de douleur plus fort qu’ils n’en avait jamais entendu. Il n’en fallu pas plus pour déchaîner la fureur de la créature, tandis que certains commençaient à regretter ce qu’ils venait de faire subir à l’enfant à peine âgée de 8 ans. Couchée sur le sol de la petite maison, Lylia venait de s’évanouir, la douleur était trop forte, ils ne pourraient pas l’utiliser dans l’immédiat.

-Tant pis, mais nous l’avons sous contrôle, nous ne risquons plus rien.

C’était vite dit, un peu trop d’ailleurs, certaines parties du toit s’effondrèrent et le wyvern furieux venait de faire son entrée. Le chef, dans toute sa confiance et son héroïsme s’avança vers la bête.

-Ton maître est sous mon contrôle, tu dois maintenant m’obéir!

Eiria approcha doucement son crâne et ses mâchoires de l’homme lui faisant face, elle le regardait avec un certain amour, auquel celui-ci répondit par une caresse. La seconde suivante, il venait de perdre ce qui faisait de lui le dirigeant qu’il était, sa tête. Dévorée par les mâchoires du monstre carnassier. Cet amour qu’elle ressentait pour les humains masculin était tout à fait justifier, ils avaient ce quelque chose en plus qui fond dans la bouche…

Une fois de retour dans le monde conscient, la première chose que Lylia aperçue fut Eiria, finalement, c’était elle et personne d’autre, elle qui serait toujours à ses côtés. Elle se leva tout en s’appuyant sur son gardien, puis pour la première fois, enfourcha son dos. Elle contempla un instant ce qui restait du village, plus qu’un tas de ruine. C’est triste que de détruire ce que certains ont mis tant de temps à accomplir, elle toucha sa nuque, elle pouvait sentir chacune des lettres gravées, la technique avait disparu, mais cette marque était restée. Comme une preuve de ces cicatrices qu’on ne peut oublier.


Dernière édition par Lylia le Ven 23 Mai - 19:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ceban
Louve d'Antarctique ~ Chef d'un groupe d'orphelins Anima
Louve d'Antarctique ~ Chef d'un groupe d'orphelins Anima
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 27
Nom divin : Eline
Armes : armes de jet & armes blanches dissimulables
Date d'inscription : 16/03/2008

Feuille de personnage
Pays: Zeke, pays du Nord
Pouvoir: faculté permanente: agilité et rapidité surhumaine
Autre: à traiter comme un jeune homme d'une 15aine d'années

MessageSujet: Re: Lylia   Jeu 22 Mai - 21:33

Hellou!!
Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
La Liseuse de Cartes
Admin ~ PNJ
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Pays:
Pouvoir:
Autre: Révélatrice des noms divins

MessageSujet: Re: Lylia   Ven 23 Mai - 17:36

Et bien... que dire si ce n'est que les cartes ont tout de suite vu que tu étais destinée à obtenir le soutien d'Ikh ?

Fiche validée

Bienvenue ^^
Pour le nom divin, t'as pas d'idée ? Dans ce cas je te proposerai moi-même (en privé ^^)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://the-path1.1fr1.net
Nelden
Tigre ailé ~ Leader de la rébellion Anima
Tigre ailé ~ Leader de la rébellion Anima
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 27
Localisation : ici où là...
Nom divin : Ellend
Armes : Une épée à gachette. (Gunblade)
Date d'inscription : 16/03/2008

Feuille de personnage
Pays:
Pouvoir: impose le respect.
Autre: Son gardien est un tigre ailé blanc aux ailes claires.

MessageSujet: Re: Lylia   Sam 24 Mai - 16:48

Bienvenue !!
Revenir en haut Aller en bas
Ëllen
Emeraude ~ Fleur de Lys
Emeraude ~ Fleur de Lys
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 28
Nom divin : Alavian
Armes : aucune
Date d'inscription : 25/03/2008

Feuille de personnage
Pays:
Pouvoir: Il faait pousser des plantes et fais apparaître des fleurs.
Autre: Il aime les fleurs, il aime les femmes, dommage qu'il ne puisse pas faire apparaître ces dernières...

MessageSujet: Re: Lylia   Sam 24 Mai - 16:53

Encore une fille !

Bienvenuuuuuue =D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lylia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lylia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» je veux te prendre au feu de mes tortures. je veux te faire comprendre tout ce que j'endure (lylia)
» foule sentimentale (lylia)
» ? membres de guildes ou organisations (7/7)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Path... the Way wich is yours... :: 

Les Voies primaires

 :: La Voie de la Vérité
-
Sauter vers: