The Path... the Way wich is yours...


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eline...

Aller en bas 
AuteurMessage
Ceban
Louve d'Antarctique ~ Chef d'un groupe d'orphelins Anima
Louve d'Antarctique ~ Chef d'un groupe d'orphelins Anima
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 27
Nom divin : Eline
Armes : armes de jet & armes blanches dissimulables
Date d'inscription : 16/03/2008

Feuille de personnage
Pays: Zeke, pays du Nord
Pouvoir: faculté permanente: agilité et rapidité surhumaine
Autre: à traiter comme un jeune homme d'une 15aine d'années

MessageSujet: Eline...   Mar 18 Mar - 0:14

Sa main frôla la pierre froide, son corps fut parcouru d'un frisson. Un sourire amusé fusa sur ses lèvres malicieuses. Allons bon, elle était capable de resentir les éléments de son rêve. C'était à la fois inquiétant et irrésistiblement excitant. Elle sentit déferler en elle une poussée d'adrénaline. Une truffe humide tapa doucement dans son coude et Leilan vint glisser sa tête sous son aisselle. Les doigts fins de la jeune fille se perdirent dans les poils longs de la louve.

Elle rêvait, c'était indéniable. Elle se souvenait parfaitement de s'être alongée auprès de sa Gardienne ainsi que d'Axel qui pleurait corps et âme la disparition de sa petite soeur. L'enfant s'était peu à peu calmé et tous trois avaient glissé vers le sommeil. Il était rare qu'elle rêve. Généralement, ses nuits étaient une brève coupure dans sa vie où rien de particulier ne se passait. Elle avait une âme bien trop terre à terre pour se soucier d'imagination, ou refaire sa vie par procuration. Par ailleurs, elle était généralement de garde une partie de la nuit. Chacun de ses sommeils devait donc être réparateur.

Leilan grogna. Naturellement plus sage et réservée que sa Protégée, elle communiquait son angoisse à la jeune fille. Même dans ses quelques rêves, les deux partenaires n'étaient éloignées, et l'adolescente n'imaginait pas la vie sans la louve.

- T'inquiète, si y a quoi qu'ce soit qui nous agresse, j'lui fais la peau, la rassura joyeusement l'Anima.

Sa main glissa à sa ceinture. Son sourire se figea. Pas d'armes. Elle inspecta chacune de ses coutures. Rien de rien. Le néant. La surprise passée, elle éclata d'un rire cristallin.

- Ou j'le mords finalement, moins efficace effectivement, mais je prendrai exemple sur toi!

Leilan re-grogna, montrant un pseudo mécontentement face à la légèreté de la jeune fille. Mais une lueur d'instinct maternel brilla dans ses yeux. Après tout, elle était sa Gardienne, alors c'était à elle de la protéger. Elle était sa seule famille, et la seule Anima pour laquelle elle avait de l'estime. Pour elle, elle trouvait la force de résister à l'appel des loups libres du Grand Nord, pour elle elle était capable de tuer pour la vengeance, pour elle elle supportait les autres membres du clan. C'était son Univers, c'était sa raison de vivre.

Loin de toutes ses considérations, l'adolescente était en train d'étudier les aspérités du flan de la montagne leur faisant face. Enfin, sa main trouva une brèche entre quelques fougères. Elle poussa une exclamation victorieuse. Elle le savait qu'il y avait un passage. Elle connaissait les montagnes, et l'attitude de la roche en fonction des endroits. Elle écarta la végétation et un étroit passage s'offrit aux deux compagnes.

La louve huma l'air et s'engouffra aussitôt dans le tunel obscure, sans explication préalable.

- Hé! s'exclama Ceban en entrant qu'à moitié.

Elle re jeta un regard derrière elle. Le temps semblait s'être figé. Elle n'hésita pas plus longtemps et se lança à la poursuite de sa Gardienne. La roche était humide et glissante sous ses doigts. Après quelques instants de rampage intensif, son pantalon devait être salement amoché, d'ailleurs elle sentait déjà ses genoux s'écorcher, la pente s'accentua soudainement et son corps bascula en avant pour une surprenante glissade à l'aveugle sur une centaine de mètres.

En dépit des dons animaliers qu'elle partageait avec Leilan, sa vision n'était pas assez développée pour qu'elle puisse distinguer autre chose que du noir. Cependant, bien plus que de la frayeur c'était de l'amusement que lui prodigaient ces montagnes russes souterraines. Et puis ce fut l'envol, le grand saut au dessus de la terre meuble d'une caverne.

Son corps plana quelques instants dans le vide, puis retomba presque comme une pierre, soudain conscient des lois de la gravité. L'instinct de survie de la jeune fille reprit ses droits et elle amortit sa chute par une roulade avant. Restant accroupie, elle promena son regard fureteur sur ce qui l'entourait. Leilan trottina tranquilement vers elle, plus aucune méfiance ne paraissait avoir d'emprise sur ses sentiments.

De la verdure. Des plantes. De petits animaux, même. Et de la lumère arrivant par des fentes de quelques mètres de hauteur. La jeune fille était presque étonnée. Si elle avait été allée à l'école, peut être aurait elle eut plus de mal à accepter ce qu'il y avait sous ses yeux. Là, la seule chose qui l'intrigait c'était, d'une part de découvrir un tel endroit alors que les grottes qu'elle avait déjà visitées étaient totalement différentes, et d'autre part de ne trouver aucun véritable prédateur. En chaque lieu où elle posait les pieds, il y avait toujours un animal supérieur aux autres qui faisait sa loi, ou bien un humain. C'était obligé. C'était la loi de la Nature.

- Voila un endroit bien étrange, murmura l'adolescente en souriant béatement.
Revenir en haut Aller en bas
La Liseuse de Cartes
Admin ~ PNJ
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Pays:
Pouvoir:
Autre: Révélatrice des noms divins

MessageSujet: Re: Eline...   Mar 18 Mar - 23:14

En voilà un, visiteur particulier. Ou visiteuse, plutôt. Comme d'habitude, la demi-déesse avait interrogé les cartes sur l'Anima avant même l'arrivée de cette dernière. Même si cette arrivée s'était faite d'une manière assez... spéciale. De toute manière, tout être devait passer par la Révélation du nom divin, c'était obligatoire. Et tout ces êtres répondaient à ce devoir, au-delà de leurs moyens physiques et matériels. Cette fille en était un parfait exemple. Son corps était sûrement allongé quelque part dans un lit ou sur le sol même d'Ehiel, ailleurs, bien loin. Mais elle était tout de même venue à elle. Ou plutôt, il y avait eu un double appel. Inconsciemment, l'esprit de l'Anima devait avoir appelé la Liseuse, et cette dernière avait appelé son esprit à elle. Ce qu'il se passait en ce moment avait l'air d'un rêve, mais la Révélation se serait bel et bien passé.

De plus, l'endroit changeait en fonction de l'être qui visitait les lieux. C'était en quelque sorte le reflet d'un côté de la personnalité des visiteurs, et la Liseuse n'avait aucune influence là-dessus. Pourtant, elle connaissait parfaitement les lieux, quelle que soit leur forme. C'était tout de même l'ndroit où elle vivait depuis un petit bout de temps. La demi-déesse entendit la voix de sa visiteuse. Elle était arrivée. De toute façon, elle disposait d'un temps pratiquement infini. Sans un bruit, la Liseuse de Cartes se glissa à son tour dans la grotte, suivant le chemin qu'avait emprunté l'Anima quelques minutes plus tôt.

- En effet, fit la demi-déesse, répondant à la remarque faite par l'Anima.

La Liseuse de Cartes détailla rapidement la jeune fille, même si elle avait déjà eu un aperçu de son apparence. En effet, si on ne faisait pas attention, on pouvait facilement la prendre pour un garçon, et c'était d'ailleurs l'impression qu'elle semblait donner et vouloir donner. Mais ça, elle n'en savait strictement rien. En tout cas, rien n'indiquait que l'Anima faisait partie de la gente féminine, et si la demi-déesse n'avait pas interrogé les cartes, elle aurait sûrement pris la visiteuse pour un garçon.

- Sois la bienvenue en ces lieux Ceban. Et toi aussi, Leilan.

La demi-déesse n'excluait pas la Gardienne, qui était après tout la garante de l'âme de l'Anima, comme son nom divin serait le garant de son pouvoir que lui accordait la louve à ses côtés. Sa main droite à peine refermée sur ses cartes, la jeune femme baissa son regard vers la Gardienne de Ceban. Puis elle reprit de nouveau la parole :

- Savez-vous qui je suis ? demanda simplement la demi-déesse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://the-path1.1fr1.net
Ceban
Louve d'Antarctique ~ Chef d'un groupe d'orphelins Anima
Louve d'Antarctique ~ Chef d'un groupe d'orphelins Anima
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 27
Nom divin : Eline
Armes : armes de jet & armes blanches dissimulables
Date d'inscription : 16/03/2008

Feuille de personnage
Pays: Zeke, pays du Nord
Pouvoir: faculté permanente: agilité et rapidité surhumaine
Autre: à traiter comme un jeune homme d'une 15aine d'années

MessageSujet: Re: Eline...   Mer 19 Mar - 15:11

Ni l'Anima, ni sa Gardienne ne montrèrent de méfiance envers la nouvelle venue, ni d'hostilité. La louve, en dépit de sa certaine humanisation, gardait une indifférence quasi totale envers la jeune femme. Elle ne ressentait rien de particulier venant d'elle, elle n'éprouvait donc aucune considération quelqu'elle fut en retour. Ceban, quant à elle, réagissait un peu comme l'animal. Savoir qu'elle avait en face d'elle un Anima, un Humain, ou autre chose, lui importait peu. Une chose pour elle était certaine, si la jolie brune leur avait voulu du mal, elle n'aurait pas dévoilé sa présence. La pensée retord qu'elle avait justement agi ainsi pour simuler une attitude amicale ne lui traversa même pas l'esprit. Brute de brute qu'elle était, elle s'en tenait à l'aspect premier des choses.

Cependant, son sourire se mua en grimace. Allons bon, à quoi ça servait qu'elle se donne tant de mal, pas tant que ça en fait, pour se faire passer pour un garçon, si la première inconnue qu'elle croisait la démasquait si aisément? Là, elle se sentait un peu véxée. Leilan le ressentit et jeta un regard de travers à la jeune femme. Si la louve comprenait le langage de sa Protégée, elle avait en revanche bien du mal à interpréter celui des autres personnes. Cependant, quelque chose lui soufflait qu'elles n'avaient rien à craindre de l'inconnue, et elle lécha la joue de Ceban pour le lui faire comprendre.

- Leilan! Retiens toi voyons! se mit à rire l'adolescente surprise du geste soudain d'affection. Et après c'est moi qui suis mal élevée!

L'animal lui coula un regard amusé et se remit à gambader dans l'étrange antre. La jeune fille reporta son attention à l'étrangère, sans se soucier de la faire poireauter toute seule. Pendant un long moment, elle fouilla dans sa mémoire pour savoir si elle la connaissait. Elle n'avait pas la mémoire des visages. En fait elle n'avait pas de mémoire du tout, ou presque. La plupart du temps c'était Leilan ou ses amis qui lui rappelaient ce qu'elle oubliait. Qui pouvait elle bien être? Si elle lui avait posé la question, c'était que le probabilité qu'elle la connaisse était tout de même importante. Le fille du poissonnier qui avait fugué avec son amour du village voisin? Non, elle était plus...

L'adolescente se rendit alors compte qu'elle n'arrivait pas à poser d'âge au visage devant elle. Ca, pourtant, elle maitrisait généralement. Tout comme elle n'aurait pu donner de description précise de l'inconnue, comme si chacun de ses traits fuyait et s'esquivait sous le regard curieux. Après quelques minutes de silence, Ceban finit enfin par décréter intérieurement que non, elle ne connaissait absolument pas son interlocutrice. Mais alors comment cette dernière la connaissait elle? Ainsi que Leilan? Si elle les connaissait, la réciproque ne devait elle pas être vraie? La jeune fille attrapa une des mèches dépassant de son béret et entreprit de la mordiller.

- Je devrais? demanda t elle finalement comme si la question de l'étrangère avait été posée quelques secondes auparavant seulement.

Ceban se releva, l'herbe était bien confortable mais elle avait l'habitude de bouger. Et puis elle se sentait un peu moins petite comme ça, plus à son avantage, mieux dans ses chaussures. Ses chaussures... Elle baissa le regard et remarqua pour la première fois qu'elle n'était pas dans l'état sale et miteux dans lequel elle s'était endormie. C'était fou le pouvoir des rêves! Elle s'observa encore un moment, plus captivée par elle même que par son interlocutrice.

- Pourquoi z'êtes dans mon rêve, au fait?

Elle même n'avait jamais imaginé autre chose qu'elle ne connaissait, donc la femme était forcément une intruse extérieure à son propre esprit. Et si c'était une intruse, pourquoi s'était elle infiltrée en elle? La jeune fille se sentit un peu mal à l'aise durant quelques secondes, si ça se trouvait, elle pouvait même lire ses pensées. Mais un sourire amusé revint vite conquérir ses lèvres. Après tout, c'était une expérience en plus. Et comme ça elle pourrait s'en vanter auprès des autres membres de son groupe. Elle ne ré éprouva même pas d'appréhension quand Leilan, qui s'était beaucoup rapprochée de l'inconnue entre temps, revint vers elle affolée. D'une main appaisante, elle calma la jeune louve. Elle comprenait sa peur, mais ne la partageait pas.

- 'L est où vot' Gardien? Ou vot' Pierre?
Revenir en haut Aller en bas
La Liseuse de Cartes
Admin ~ PNJ
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Pays:
Pouvoir:
Autre: Révélatrice des noms divins

MessageSujet: Re: Eline...   Ven 21 Mar - 20:45

La Liseuse esquissa un petit sourire en voyant la Gardienne de l'Anima lécher affectueusement la joue de sa Protégée. Apparemment, la méfiance n'était pas parvenu à se frayer un chemin dans le coeur de la jeune adolescente. Chose qui avait un peu surpris la demi-déesse par rapport à ce qu'elle avait appris de Ceban. Cependant, elle vit bien que cette dernière ainsi que Leilan eurent une réaction semblable à de la déception. Après tout, c'était compréhensible. Mais la liseuse de Cartes avait choisi de faire ainsi, de ne pas se laisser prendre au jeu de ses visiteurs, si jamais ils en avaient un. Ce n'était pas vraiment son but, et elle ne pouvait faire plaisir à ses visiteurs uniquement en leur révélant leur nom divin.

Le regard de la demi-déesse suivit la louve qui commença à gambader sans crainte dans la grotte, sans même se soucier de la présence de la Liseuse. D'ailleurs, la Protégée semblait elle aussi ne pas vraiment se soucier de la demi-déesse. Mais ce n'était pas grae, cette dernière attendrait le temps qu'il faudrait. Elle avait vécu un petit bout de temps déjà, et quelques minuest n'étaient donc pas quelque chose qui pouvait ébranler sa patience. Elle attendit donc, son regard noir suivant toujours la louve au pelage blanc. Et de nouveau, la réaction de Ceban fit sourire la Liseuse. Il y avait certains visiteurs qu'elle appréciait plus que d'autre, et apparemment, celle-ci était plutôt intéressante.

- Non, pas forcément, répondit la demi-déesse.

Elle savait qu'il existait en ce monde de grandes différences entre chaque être, qu'il soit Anima ou Humain. Et ces différences pouvaient aussi bien être au niveau de la richesse ou de la culture, ou elle ne savait pas encore quoi d'autre. Bref, tout le monde n'avait pas reçu un minimum d'éducation, et il arrivait que certaines personnes ne sachent même pas ce qu'est le nom divin et comment il se transmettait. Apparemment, cette jeune fille faisait partie de cette catégorie de personnes qui n'avaient jamais entendu parler de la Liseuse de Cartes. Ou alors elle la connaissait, mais elle ne savait pas qu'elle avait affaire à la demi-déesse elle-même.

- Penses-tu réellement que ce qu'il se passe à présent n'aura aucune incidence sur le réel ?

Bien sûr que non. Question rhétorique, mais nécessaire car l'Anima se croyait peut-être dans un rêve ordinaire, ou l'on entrevoit un monde reflet de l'imagination et de l'envie. Or, il aurait été curieux de voir que Ceban aurait eu des envies d'évasion ou de quoi que ce soit d'autre, accessible facilement par le rêve. Elle n'était pas ce genre de personne, la Liseuse l'avait... lu.
Vint la question sur la semi-déesse elle-même. En principe, quand cette dernière recevait un visiteur, elle l'interrogeait et répondait plutôt sur son propre cas plutôt que sur celui de la Liseuse. Après tout, le nom divin concernait en premier lieu son possesseur. Mais apparemment, Ceban semblait vouloir échapper aux règles qu'elle ne connaissait sûrement pas.

- Me croierais-tu si je te disais que je ne possède aucun des deux ?

La Liseuse fit un pas vers l'Anima et sa Gardienne qui venait de revenir vers sa Protégée, l'air affolée. Elle comprenait que la louve ressente dans un sens de la peur envers celle qui n'était pas comme tous els autres êtres qui vivaient à la surface d'Ehiel. Elle était une divinité. A moitié. Et cela avait suffi à en faire paniquer plus d'un. La preuve, la Grande Guerre s'était immédiatement arrêtée lors de son arrivée. Mais elle n'était pas là pour revenir sur le passé, mais pour nommer cette jeune fille qu'elle avait en face d'elle en rêve.

- Un nom divin. Cela te dit quelque chose ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://the-path1.1fr1.net
Ceban
Louve d'Antarctique ~ Chef d'un groupe d'orphelins Anima
Louve d'Antarctique ~ Chef d'un groupe d'orphelins Anima
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 27
Nom divin : Eline
Armes : armes de jet & armes blanches dissimulables
Date d'inscription : 16/03/2008

Feuille de personnage
Pays: Zeke, pays du Nord
Pouvoir: faculté permanente: agilité et rapidité surhumaine
Autre: à traiter comme un jeune homme d'une 15aine d'années

MessageSujet: Re: Eline...   Sam 22 Mar - 14:36

L'adolescente pencha légèrement la tête sur le côté, comme si cela pouvait l'aider à réfléchir. Décidemment son interlocutrice était plus que bizaroide. Non seulement son apparence et l'aura qu'elle dégageait étaient éthérées mais elle même semblait faire exprès de laisser un certain flou à travers ses paroles. Pour la jeune fille qui n'avait eu aucune éducation, à part celle volée en épiant les élèves des villages voisins, comprendre les réponses tordues de la femme relevait du défit.

Elle lui avait demandé si elle la connaissait, mais l'Anima n'était pas obligée de la connaitre. Et comment aurait elle connu quelqu'un dont l'existance n'était pas forcément connue? L'Anima se sentait se perdre elle même dans ses réfléxions. Finalement, elle en resta là, abandonnant sans un regret ses prises de tête. Sa ça n'avait pas d'importance, pourquoi se compliquer la vie à en chercher le sens profond? Il y a avait tellement plus de choses intéressantes à trouver, comme par exemple...

- Bon, mais alors, c'est quoi vot' nom?

Et comme elle ne comprenait qu'à moitié la phrase "penses-tu réellement que ce qu'il se passe à présent n'aura aucune incidence sur le réel" elle décida simplement de ne pas y répondre. Déjà, les autres gang du Nord trouvaient qu'elle avait un vocabulaire trop étandu pour quelqu'un de son rang, alors là elle imaginait mal à quel niveau de langue le verbe de l'inconnue s'élevait.

Elle haussa les épaules à la déclaration de l'étrangère. Elle pouvait bien avoir une pierre, un Gardien, ou pas, elle n'en avait cure temps qu'elle ne lui voulait rien de mal. Elle était juste un peu intriguée car c'était la première fois qu'elle rencontrait quelqu'un comme ça. Etaient ils nombreux ainsi? Elle avait entendu dire qu'une pierre pour un humain comptait autant qu'un Gardien pour son Anima. Mais elle avait quand même du mal à imaginer qu'une pierre puisse redonner à son possesseur l'amour que sa louve lui fournissait.

- Ca vous manque pas? De pas en avoir. Vous êtes beaucoup comme ça?

Peut être qu'en fait son interlocutrice avait perdu sa pierre, ou que son Gardien était décédé. Mais Raoul lui avait dit qu'un humain ne pouvait vivre sans sa pierre, et un Anima sans son Gardien. Mais il y avait peut être des exceptions. Ou alors s'agissait il d'une maladie?

- Un nom divin? répéta Ceban en jouant avec la fourrure de Leilan.

Qu'est ce que c'était encore que ce truc? Déjà qu'elle avait du mal avec le nom et le prénom... Allez savoir pourquoi, mais y avait des gens avec deux noms. Et ils appelaient l'un des deux prénom. Mais quand on leur demandait comment ils se nommaient ils donnaient leur prénom et pas leur nom. Tout ça embrouillait l'esprit simple de l'adolescente. Elle même n'avait qu'un seul nom, et ça lui suffisait amplement. Comment savoir comment appeler quelqu'un qui a deux noms mais ne veut en utiliser couremment qu'un seul?

- Heu, non. Carrément pas. Ca sert à quoi?

Peut être à avoir une maison et une famille. La plupart des personnes qu'elle connaissait et qui avaient deux noms vivaient dans des conditions plutôt correctes. Si ca pouvait rendre sa vie plus agréable...
Revenir en haut Aller en bas
La Liseuse de Cartes
Admin ~ PNJ
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Pays:
Pouvoir:
Autre: Révélatrice des noms divins

MessageSujet: Re: Eline...   Sam 22 Mar - 23:17

Les questions de la Liseuse ne semblaient pas se frayer un chemin jusqu'à l'esprit de la jeune fille. En effet, cette dernière ne sembmlait pas vouloir - ou peut-être pouvoir - y répondre. Ou peut-être jugeait-elle cela sans intérêt. D'ailleurs, Ceban ne répondit qu'à une seule de ses questions, ce qui changeait de d'habitude. En principe, c'était la Liseuse qui posait les questions, pas le visiteur. Mais Ceban voulait défier les lois de la quotidienneté. Enfin, ça l'occuperait autrement...

Son nom. Les seuls noms qu'elle avaient reçu étaient celui de 'Liseuse de Cartes' et son nom divin qu'elle ne dévoilerait pas. Oui, elle avait un nom divin, comme tous les Humains et les Anima. Son apparence et ce nom-là étaient peut-être els seules choses qu'elle avait vraiment en commun avec les habitants de ce monde. Le reste, elle le tirait des Dieux. Mais les Dieux n'avaient-ils pas confectionné les Humains à partir de leur propre modèle, c'est-à-dire, eux-mêmes ? Si bien sûr, mais restait en eux quelque chose qu'ils n'avaient pas exploité lors de cette création, et la Liseuse de Cartes possédait aussi cette 'chose'.

- On m'appelle la Liseuse de Cartes. Oui, ce n'est pas très commode, mais c'est comme ça.

Elle ne savait pas vraiment si la jeune fille allait la croire ou non, mais elle n'allait tout de même pas lui dévoiler son nom divin... Folie, cela aurait été de la folie, rien de plus, rien de moins. A ce moment-là, cette jeune fille posséderait entre ses mains l'avenir même de la semi-déesse. Mais plutôt mourir que de dévoiler ce nom sacré. Sauf que la Liseuse pouvait difficilement mourir, mais ce n'était pas le sujet. Ceban se contenterait de 'Liseuse de Cartes'.

Le sourire de la semi-déesse s'effaça lorsqu'lle entendit la question suivante posée par Ceban. Cela ne lui manquait pas ? Comment pouvait-elle le savoir, puisqu'elle n'en avait jamais eu ? Elle était d'ailleurs bien la seule à ne pas avoir de Pierre d'Âme ni de Gardien. Avec les Dieux. Et avec les habitants des deux anciens mondes, Gaïa et Ourano. Eux aussi n'avaient pas possédé de Pierre d'Âme ni de Gardien. Mais on disait que les Gardiens et les Pierres d'Âmes renfermaient le souvenir de ces deux mondes oubliés et détruits par leurs propres habitants.


- Non, cela ne me manque pas, puisque je ne sais pas ce que c'est d'en avoir un ou une. Seuls les Dieux et moi-même sommes ainsi.

Mais de toute façon, la Liseuse de Cartes ne comptait pas s'étendre sur le sujet. Comme elle se l'était dit plus tôt, c'était sur Ceban que portait cette rencontre, pas sur la Liseuse de Cartes. Cette dernière ne lui avait pas menti car elle n'en voyait pas l'intérêt, ceci n'étant pas une révélation qui ébranlerait l'univers puisque la plupart des hommes visualisaient les Dieux et la Liseuse de Cartes sans Gardien ni Pierre.

- Le nom divin d'un être n'est connu que de deux personnes : moi-même et cet être. Sais-tu pourquoi ? Parce qu'il est le garant de son pouvoir, ainsi que d'une partie de son âme. Chaque être en possède un, même toi.

La Liseuse de Cartes fixa son regard noir sur le visage masculin de Ceban. Ceban. Mais aussi... La Liseuse entrevoyait déjà le nom divin de la jeune fille, même si il lui échappait encore un peu. Mais c'était toujours ainsi, et elle avait fini par s'habituer au fait qu'elle ne pouvait découvrir le nom divin de quelqu'un sans avoir recours à autre chose que ses yeux et son esprit. Cependant, elle n'allait pas faire cela tout de suite. Pas encore.

- Si quelqu'un d'autre que toi ou moi découvrait ton nom divin, et qu'il déciderait de s'en servir, alors tu serais privé de ton pouvoir, ainsi que de ta Gardienne. De Leilan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://the-path1.1fr1.net
Ceban
Louve d'Antarctique ~ Chef d'un groupe d'orphelins Anima
Louve d'Antarctique ~ Chef d'un groupe d'orphelins Anima
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 27
Nom divin : Eline
Armes : armes de jet & armes blanches dissimulables
Date d'inscription : 16/03/2008

Feuille de personnage
Pays: Zeke, pays du Nord
Pouvoir: faculté permanente: agilité et rapidité surhumaine
Autre: à traiter comme un jeune homme d'une 15aine d'années

MessageSujet: Re: Eline...   Dim 23 Mar - 23:06

Ceban resta un moment silencieuse, comme devenue soudainement aphone. Avait-elle bien entendu? L'étrangère était elle bien "liseuse de cartes"? Après quelques minutes de considération des révélations de l'inconnue, la jeune fille se jucha sur le dos de Leilan et s'y assit en tailleur. La louve eut un petit glapissement de mécontentement. Elle n'appréciait pas trop se retrouver dans le rôle de chaise provisoire.

- Parce que votre hobby c'est de regarder les cartes géographiques du monde? demanda sceptique l'adolescente. Et il est nécessaire de ne disposer ni de Pierre, ni de Gardien pour ce job? Les Dieux aussi passent leur temps à regarder les cartes d'Ehiel, alors?

La longueur du nom de son interlocutrice ne la dérangeait pas. Après tout, côtoyant des Anima, elle avait l'habitude d'en appeler certains par des surnoms, au même titre qu'un prénom. Les enfants de bas âge ayant perdu leurs parents et ne se souvenant plus de leur nom étaient souvent surnommés. Mais en général, le surnom était représentatif de l'état d'esprit de la personne, ou de sa fonction. Alors en suivant cette réflexion, la "Liseuse de Cartes" étaient quelqu'un dont l'occupation principale était d'observer les planisphères d'Ehiel.

La jeune fille avait du mal à cerner l'intéret de ce travail, mais pourquoi pas. Il y avait bien des gens qui étaient rois, alors pourquoi pas des liseurs de cartes. C'était quand même étrange de considérer que les Dieux avaient créé leur monde juste pour la beauté d'un planisphère. L'Anima avait une croyance assez relative quant aux Créateurs. Si elle devait choisir de remettre son destin entre leur mains ou celle de quelqu'un d'autre, elle préférait assurément s'en charger elle même.

Et puis ce nom divin. Si il était la clef de voûte de son pouvoir, encore fallait il qu'elle en ait un, et de sa relation avec Leilan, savoir que l'étrangère le connaissait ne l'enchantait guère. Et par dessus tout, elle ne voyait aucune utilité à le connaitre.

- Dans ce cas, ne me le dîtes pas, comme ça y aura aucun risque que je n'me vende.

Elle quitta sa pose de méditation, ainsi que le dos de Leilan. Cette dernière en profita pour se remettre à gambader. Rester longtemps dans la même position à ne rien faire, cela ne la dérangeait pas. Sa patience pouvait être olympienne lorsqu'elle le désirait. Seulement, elle avait bien envie de se défouler pour le moment. Sans aucun effort apparent, elle se lança dans une série de souplesses arrière, jusqu'à être bloquée par une paroi. Une parole de l'inconnue lui revint en mémoire. Elle lui jeta un regard de traviole.

- Si tout le monde possède un nom divin, et que vous êtes la seule à connaitre le mien, alors j'en déduis que vous êtes aussi la seule à connaître celui de tous les autres. Vous pouvez donc choisir de tous nous renverser si vous le souhaitez.

Machinalement, elle chercha à saisir le poignard qu'elle gardait toujours à sa ceinture. Or, en l'occurrence, il n'y était pas. Elle avait oublié qu'elle ne possédait plus aucune arme depuis qu'elle était dans ce "monde de rêve". Bien qu'elle n'accordait qu'une attention relativement faible à ce nom divin, savoir qu'un être autre qu'elle pouvait peut être avoir emprise sur sa vie ne lui plaisait pas. Leilan dirigea ses yeux bleus vers l'étrangère. Une flamme de méfiance et de soudaine agressivité farouche y dansait. Comprenant les propos de sa Protégée, elle comprenait le danger que représentait la Liseuse de Cartes. Et elle était prête à l'éliminer s'il le fallait.

- C'est bizarre quand même, continua Ceban accroupie comme un chat pret à bondir.

Dans cette position, elle ressemblait beaucoup à sa Gardienne qui avait légèrement plié les pattes, afin de sauter à la gorge de l'inconnue en cas de nécessité.

- J'vois aucun rapport entre votre métier de regarder les planisphères et le fait que vous connaissiez mon nom divin. Et pis les Dieux aussi doivent le connaitre, non?

Ca semblait logique. Or elle avait dit qu'elle était la seule avec la jeune fille à le connaitre. Mais c'était déjà faut d'une part: l'adolescente ne connaissait pas son nom divin, s'il éxistait vraiment.

- Z'êtes pas un peu mégalo sur les bords, vous?
Revenir en haut Aller en bas
La Liseuse de Cartes
Admin ~ PNJ
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Pays:
Pouvoir:
Autre: Révélatrice des noms divins

MessageSujet: Re: Eline...   Lun 24 Mar - 0:40

La Liseuse de Cartes éclata d'un rire cristallin à la première remarque de la jeune fille. Les cartes géographiques ? La semi-déesse n'y avait même pas pensé une fois, c'était bien la première visiteuse à sortir quelque chose de ce genre. Elle savait que cette réponse, ou plutôt question, était issue de l'ignorance de l'Anima, mais cela n'empêchait pas la Liseuse de rire à l'ente d'une telle chose. C'était plutôt... osé. Mais elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, et elle n'avait jamais prétendu être un être intouchable au-dessus des autres à laquelle on devait le respect. C'étaient les hommes eux-mêmes qui avaient façonnée une telle image de la Liseuse. Cette dernirèe calma son rire et suivit aattentivement les dires de Ceban.

Elle ne souhaitait pas avoir son nom. C'était plutôt... rare que quelqu'un ne veuille pas acquérir son nom et découvrir son pouvoir. Mais c'était tout de même compréhensible, d'un certains point de vue. En effet, Ceban semblait avoir de l'affection pour sa louve, Leilan, et ne semblait pas être prête à vivre sans elle si elle la perdait. Et c'était un risque à courir lorsque l'on entrait en possession de son nom divin. Mais beaucoup jugeaient que ce risque était faible, et ils préféraient prendre connaissance de ce nom et entrer en possession de leur pouvoir. Cela semblait plus rentable, puisque chacun était sûr de lui-même, chacun était sûr de ne pas pouvoir laisser échapper son nom divin. Mais apparemment, Ceban n'était pas aussi sûre d'elle-même. Mais entrer en possession de son nom divin était une chose obligatoire pour tout être, quel que soit l'avis de ce dernier là-dessus.

En dépit de son éducation qui laissait à désirer, l'Anima était plutôt du genre perspicace. Elle voyait bien que la Liseuse vait dans sa main le pouvoir de tous les êtres d'Ehiel et c'était un moyen pour elle et donc pour les Dieux de garder en main la situation de leur création. Mais ils étaient loins de se douter que certains être d'Ehiel oseraient défier l'autorité même des Dieux, jusqu'à en perdre leur pouvoir et le garant de leur moitié d'âme. Mais pour le moment, renverser l'entièreté des êtres d'Ehiel n'était pas d'actualité, et si elle avait à le faire, ce renversement serait sélectif, privant de leurs pouvoirs les sources d'un quelconque problème majeur. Or, pas de problème majeur, donc pas de renversements.

Mais ce dont la Liseuse se souciait el plus, c'était la soudaine méfiance que la jeune fille paraissait développer à son égard, en même temps que son Gardien. Elle avait donc prit conscience que la Liseuse avait un réel pouvoir sur elle, qu'elle soit armée ou non. Seulement, esl inteions de la semi-déesse n'étaient pas hostiles, son rôle étant juste de révéler le nom divin de la jeune fille. La Liseuse tendit sa main devant elle, celle qui tenait les cartes, et l'ouvrit, paume vers le ciel. Les cartes se mirent debout d'elles-mêmes et commencèrent à léviter autour de la Liseuse de Cartes, comme si elles cherchaient à la protéger en formant une barrière.

- Ce ne sont pas des planisphères que je lis, mais ce genre de cartes.

La voix de la semi-déesse s'était faite moins chaleureuse, plus dure. Elle ne voulait pas vraiment convaincre Ceban que le nom divin était une nécessité à avoir, mais elle préférait lui remettre ce nom de plein gré plutôt que contre la volonté de l'Anima. Mais parfois, on ne choisissait pas. Et la sule chose qui était sûre, c'était que l'Anima ne repartirait pas sans ce nom, qu'elle soit pour ou contre sa révélation. Mais ce n'était pas pour tout de suite. Pas encore.

- Les Dieux et moi ne faisons qu'un, et je n'ai pas à juger ces derniers.

Toujours ce même ton, plus dur. Le regard noir de la semi-déesse se planta dans celui de l'Anima, sachant pertinemment que peu d'êtres osaient la fixer ainsi en retour. Peu osaient fixer ainsi celle qui était une partie même des six divinités de ce monde, dont elle était issue et qu'elle ne pouvait juger comme le faisaient tous les autres êtres de ce monde.

- Tu ne veux pas de ce nom divin. Mais est-ce vraiment un refus volontaire, ou un refus poussé par la peur ? La peur de perdre Leilan ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://the-path1.1fr1.net
Ceban
Louve d'Antarctique ~ Chef d'un groupe d'orphelins Anima
Louve d'Antarctique ~ Chef d'un groupe d'orphelins Anima
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 27
Nom divin : Eline
Armes : armes de jet & armes blanches dissimulables
Date d'inscription : 16/03/2008

Feuille de personnage
Pays: Zeke, pays du Nord
Pouvoir: faculté permanente: agilité et rapidité surhumaine
Autre: à traiter comme un jeune homme d'une 15aine d'années

MessageSujet: Re: Eline...   Lun 24 Mar - 1:20

L'adolescente regarda les cartes de l'inconnue se lever. Un frisson la parcouru. Elle même ne maitrisait pas la magie, et il arrivait parfois qu'elle éprouva une certaine appréhension envers elle. Bon, l'inconnue lisait des cartes genre cartes de jeux. Eh ben, c'était pas mieux. C'était même peut être pire. Encore passer son temps à observer les routes du monde, mais dévouer sa vie au jeu! La jeune fille comprenait de moins en moins. Les Dieux n'avaient donc comme but que l'amusement? Et puis, qu'y avait il à lire sur ce genre de cartes sinon?

- Z'êtes une fervante joueuse de poker? demanda Ceban de plus en plus indécise. Ou une sorte de méga voyante? ajouta t elle presqu'avec dédain.

Le changement de ton accompagné de celui morphologique de la Liseuse de Cartes n'échappa guère à l'Anima, qui ne regardait qu'elle. Et celui ne fit qu'accroître sa méfiance. Elle était dépourvue d'armes, mais ça n'était pas pour rien qu'elle arrivait à se faire aussi aisément passer pour un jeune homme. Sa force même était quelque peu supérieure à la plupart des filles de son âge. Alliée à sa dextérité, même à mains nues elle pouvait se débrouiller.

- Leilan, appela t elle sa louve.

Cette dernière ne broncha pas. Elle semblait à la fois de marbre, et comme prête à bondir comme sur des ressorts.

- Leilan! fit Ceban d'un ton plus autoritaire.

La Gardienne blanche rejoignit sa Protégée en deux grandes foulées et posa un regard glacial sur l'inconnue. L'adolescente ne céda pas sous le regard impitoyable de l'étrangère. Elle était bien trop fière et naïve pour dévier ses yeux vert-jaune.

- Comment ça, perdre Leilan? demanda t elle froidement.

Comme un seul animal, la louve et la jeune fille réagissaient en symbiose selon les dires et les agissements de la Liseuse de Cartes. Plus elles se sentaient menacées, ou recevaient de l'antipathie, plus elles se cabraient. Moins elles percevaient de sentiments à leur égard, moins elles se préoccupaient de ce qui les entouraient. Etrangement, le décor autour d'elles semblait se transformer au gré des évènements ainsi que des pulsions sentimentales de l'Anima et sa Gardienne.

- J'comprends pas, dit lentement l'adolescente. Qu'est ce que ça peut bien vous faire que j'ai un nom divin ou pas? Si vous êtes vraiment médium, z'avez qu'à interroger vos cartes!

Manquant cruellement d'éducation, Ceban cherchait généralement à comprendre les raisons de ses adversaires avant d'entreprendre quoi que ce soit. Et si elle ne comprenait pas, alors elle tapait. Toutes façons elle devait se comporter en garçon, alors... Elle faisait plus dans la dentelle vu qu'elle désirait palier son manque de connaissances, mais n'hésitait pas à ne pas se préoccuper des fioritures quand la situation l'éxigeait.

- Qu'est ce que vous attendez de nous?
Revenir en haut Aller en bas
La Liseuse de Cartes
Admin ~ PNJ
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Pays:
Pouvoir:
Autre: Révélatrice des noms divins

MessageSujet: Re: Eline...   Mer 26 Mar - 22:25

Joueuse de poker, non, voyante, oui et non. La Liseuse de Cartes ne voyait pas l'avenir, mais son pouvoir lui permettait de voir Ehiel dans son intégralité, defaire un point sur chaque être de ce monde, roi ou esclave, enfant ou vieillard. Elle pouvait ainsi lire le passé de chacun de ces êtres ainsi que leur vie présente. Mais elle le faisait rarement en détail, Ehiel étant la terre d'être aussi divers les uns que les autres, et qu'elle n'avait eu que rarement le temps de se consacrer à ce genre de choses. Seules une dizaine de personnes avaient eu droit à un tel approfondissement, la Liseuse n'ayant après tout qu'une vingtaine d'années d'existence, la fin de la Grande Guerre se trouvant en l'an 285 du calendrier d'Ehiel. Mais à chaque fois que quelqu'un venait la voir, elle se renseignait un minimum sur la personne concernée. Or, elle s'était aussi renseignée sur Ceban, qui n'était pas un exception, et savait très bien que la jeune fille pouvait s'en prendre à elle même sans armes. Mais de toutes façon, si l'nima tentait quoi que ce soit, les cartes protègeraient la semi-déesse.

Les cartes en question étaient d'ailleurs toujours en train de se balader dans la grotte formée par l'esprit de Ceban, dotées de leur propre volonté jusqu'à ce que la Liseuse s'impose à elles. Mais pour le moment, ce n'était pas encore le cas, même si elles protègeraient systématiquement leur possesseuse. Elle était leur maîtresse, leur Liseuse. Elles se devaient de la défendre, de l'aider, de la renseigner... Les Dieux eux-mêmes avaient conçu ces cartes pour pouvoir communiquer leur volonté par le biais de la Liseuse. Même si cette dernière faisait partie d'eux, ils avaient toujours besoin de passer par un moyen de communication.

Les yeux noirs de la Liseuse se rivèrent sur Leilan, appellée par sa Protégée. La Gardienne elle aussi avait changé d'expression, prête à bondir pour défendre Ceban. Cependant, la Liseuse n'avait nullement l'intention de faire du mal à la Gardienne ou à l'Anima, son but n'étant pas celui-ci, mais celui de révéler le nom divin de la jeune fille. Encore une fois, les prémices du nom divin de l'Anima se formèrent dans l'esprit de la Liseuse, mais celle-ci ne parvint pas à le saisir, et le nom resta hors d'atteinte. Seules les cartes lui premettraient de l'atteindre. Le moment était presque arrivé. Cependant, la demi-déesse ne se gêna pas pour continuer sa provocation envers l'Anima, qui n'avait visiblement pas compris ce que la Liseuse voulait dire par 'perdre Leilan'.

- Si tu laisses échapper ton nom et que quelqu'un l'utilise, tu perdras Leilan à jamais.

C'était aussi une façon de prévenir l'Anima, mais cette dernière ne verrait sûrement que la forme première de cette explication, une provocation. Mais au moins, elle ne crierait pas haut et fort son nom divin sur tous les toits, car elle n'avait pas l'air de savoir grand chose de la vie. Ou plutôt, de la vie en rapport avec les pouvoirs, les Gardiens, les Pierres d'Âme et les Dieux. Et effectivement, Ceban ne semblait pas bien douée pour mettre toutes les choses en relation. Si cette dernirèe et la Liseuse étaient les seules au courant à propos de son nom, n'y avait-il pas un rapport entre la révélation de ce nom et la Liseuse de Cartes ? Le fait que cette dernière connaisse les noms divins de tous les êtres n'étaient pas un hasard, mais Ceban ne semblait pas comprendre. Quant à interroger ses cartes, elle allait effectivement le faire, incessament sous peu.

- Je n'attends rien. Ou plutôt, je souhaiterai que vous acceptiez ce que je vous offre.

Un cadeau... C'était ainsi que la Liseuse présentait le nom divin à une partie de ses visiteurs. Tout dépendait de la pensée de ces derniers, après. Selon le fait qu'il s'agisse d'un simple paysan ou d'un rebelle, la semi-déesse réagissait différemment. Sans rien annoncer du tout, elle tendit sa main droite vers le ciel, ouverte, les doigts tendus et à plat, attendant quelque chose. Les cartes réagirent tout de suite et se rassemblèrent. Puis elles repartirent comme si de rien n'était, mais l'une d'entre elle vint se poser à plat sur la main de la Liseuse, face cachée vers le haut. La semi-déesse ramena sa main vers elle et intérepréta tout de suite ce que la carte lui communiquait, pendant que les autres se remettaient à se balader dans els airs.

- Les six divinités...

Sans prévenir, la Liseuse referma sa main sur la carte et fit un bond en avant, de façon à se retrouver à quelques centimètres de Ceban et de Leilan. Baissant le volume de sa voix, elle prononça des mots qui ressemblaient à une confidence :

- Voici mon cadeau, Eline...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://the-path1.1fr1.net
Ceban
Louve d'Antarctique ~ Chef d'un groupe d'orphelins Anima
Louve d'Antarctique ~ Chef d'un groupe d'orphelins Anima
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 27
Nom divin : Eline
Armes : armes de jet & armes blanches dissimulables
Date d'inscription : 16/03/2008

Feuille de personnage
Pays: Zeke, pays du Nord
Pouvoir: faculté permanente: agilité et rapidité surhumaine
Autre: à traiter comme un jeune homme d'une 15aine d'années

MessageSujet: Re: Eline...   Jeu 27 Mar - 23:11

En dépit de ses facultés animales, la jeune fille, même sur ses gardes, ne pu que sursauter lorsque la Liseuse de Cartes se trouva soudainement à ses côtés. La louve avait esquissé un mouvement pour bondir en arrière mais elle jugea finalement, à la dernière seconde, qu'elle n'abandonnerait pas sa Protégée sur place. En effet, cette dernière, à force d'accrobaties, avait fini dos à la paroi de l'antre. D'ailleurs, son sursaut de surprise fut tout à son désavantage, et ce qui était prévisible arriva: elle se cogna la tête droit dans la roche humide.

---------

- ...an. Ceban. Cebaaaaaan!

L'adolescente entrouvrit les paupières. Elle avait l'impression de ne pas avoir dormi de la nuit. Elle avait dû rêver. Il n'y avait que cela qui pouvait la fatiguer en dormant. Et comme à chaque fois qu'elle supposait avoir rêvé, non seulement elle était complètement fourbue, mais elle ne souvenait plus de son songe. Seules quelques bribes floues de souvenirs émergeaient difficilement dans sa mémoire endormie.

- Ouaiiiiiiiiis? répondit elle d'une voix pâteuse.

- Il est plus que midi! Le soleil a dépassé la génite, fit une voix de môme.

- LE ZENITH! s'exclama Ceban en se relevant en sursaut.

Elle regarda autour d'elle. Toute la bande était déjà levée et affairée. Les nominés étaient sortis en quête de nouvelles et de nourriture. Leilan s'approcha d'elle et la jeune fille enfouit son visage dans sa fourrure. Elle était fraîche et sentait la rosée. La Gardienne était debout depuis un certain temps et s'était visiblement aventurée dans les environs de la cachette.

- Tu sais, Leilan, je crois que j'ai rêvé, murmura d'un ton absent la jeune fille.

La louve entrepris de débarbouiller le visage de l'adolescente de sa langue. Celle ci se laissa faire, observant les yeux de sa Gardienne. Elle pouvait lire dans les iris de son amie l'approbation. Elle avait donc bien rêvé.

- Je crois que c'était important, mais je m'en souviens plus, réfléchit à haute voix Ceban une fois sa toilette terminée. E... E quoi?

Leilan riva son regard profond dans celui encore un peu vaseux de la jeune fille. Elle grogna doucement, et l'adolescente comprit que ça n'avait pas d'importance pour le moment. Rassurée, elle consentit enfin à se hisser sur ses jambes et se tourna vers le gamin qui trépignait à côté d'elles.

- Pourquoi le génite? demanda boudeur l'enfant. C'est une fille si y a un e à la fin!

- Pas génite, Odhann! s'exclama Ceban en riant. Zénith. Zzzz!

- Ah bon? Y a pas de géni fille tout là haut? fit surpris le petit garçon en prenant la main de son aînée.

- Et non, p'tit bonhomme!

- Hey! Chuis un grand, moi!

- T'as raison, grand lascar, concéda l'adolescente. Tu vas pouvoir nous aider à rapporter le bois alors!

L'enfant afficha un sourire de vainqueur et ils sortirent de l'habitat. La louve les suivit un moment du regard. Ceban ne se souvenait de pas grand chose, et ça l'inquiétait. Sa mémoire était bien trop courte, pour un Anima normal. Elle même, Leilan, se souvenait parfaitement de la plupart des informations lui arrivant, ainsi que de leurs rêves communs. Eline. Elle le garderait pour elle, alors. Après tout, chacune faisait partie de l'autre.

A pas feutrés, elle quitta la cachette.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eline...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eline...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la fiche de Eline Dofine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Path... the Way wich is yours... :: L'Antre de la Liseuse de Cartes-
Sauter vers: