The Path... the Way wich is yours...


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Astaria...

Aller en bas 
AuteurMessage
Renn
Améthyste ~ Elite wyvern
Améthyste ~ Elite wyvern
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 25
Nom divin : Astaria
Armes : Epée, lance, javelots
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Pays: Ehol, pays de l’Est
Pouvoir: Maîtrise parfaite de la Lumière
Autre: Possède un wyvern noir aux reflets d\’acier, Vajra

MessageSujet: Astaria...   Lun 17 Mar - 21:19

Démarche hésitante, regard inquiet. Ses bottes de cuir se posant mécaniquement sur la terre d'un rythme régulier mais pas vraiment assuré, Renn jeta une nouvelle fois un regard derrière elle. En contrebas, elle pouvait voir deux taches noires, l'une bien plus grosse que l'autre. Cela faisait une demi-heure que la guerrière marchait, ayant laissé derrière elle celui qui l'avait accompagnée. Car il y avait un moment donné où la progression devait se faire seule. Et la jeune femme venait tout juste d'entrer à l'Académie wyvern d'Elven et n'avait donc pas encore sa propre monture. Elle attendantait d'ailleurs ce moment avec impatience. Mais l'heure n'était pas à cela.

Un nom, un nom qui vous appertient à vous seul et qui est le garant de votre pouvoir. C'était ce qu'elle était venue chercher, les apprentis de l'Académie wyvern ayant besoin de leur pouvoir et donc de leur nom pour recevoir une instruction de la part de leurs maîtres. Et Renn faisait partie de ceux qui n'avaient pas encore reçu ce nom si précieux. Rivant son regard rubis sur la haute montagne qui se dressait au loin, elle se demanda vaguement si elle aurait encore tout ce trajet à faire. Jusque-là, c'était Utzuki qui l'avait accompagnée, ou plutôt transportée sur le dos de son wyvern gris clair. Cela faisait à peine quelques semaines qu'ils se connaissaient, mais le jeune homme s'était porté volontaire pour amener l'apprentie wyvern dans les Montagnes d'Edensiel pour qu'elle y aprenne son nom divin.

Le problème, c'était que Renn appréhendait ce moment. Personne ne lui avait jamais dit comment la remise de ce nom s'effectuait. Elle savait juste qu'elle devait voir une personne que l'on nommait 'la Liseuse de Cartes'. Elle n'en savait ni plus, ni moins. Fallait-il passer une épreuve ? Que se passait-il si l'on échouait ? Mourrait-on ? La jeune femme avait imaginé mille et unes façons de recevoir un nom divin durant les quelques nuits qui avaient précédé le jour J. Ses bottes de cuir martelant toujours le sol, elle se rappela du visage enthousiasmé d'Utzuki lorsque l'expédition avait commencé. Il ne semblait guère se soucier de ce qui attendait la jeune femme, ou était trop optimiste là-dessus. Certes, une balade à dos de wyvern pour traverser la motié du pays, c'était plutôt cool, mais la suite... Mystère et boule de gomme.

Au bout de quelques minutes de marche hésitante, l'apprentie wyvern arriva dans une zone dans laquelle l'herbe se faisait beaucoup plus rare et dans laquelle le sol de terre séché laissait la place à la pierre qui constituait la montagne même. Renn se souvenait avoir volé très haut avec Utzuki, mais elle ne pensait pas que l'Antre se trouverait à une telle hauteur. Un vent froid soufflait, faisant flotter les cheveux bruns de la guerrière - et lui en faire manger quelques-uns, accessoirement. Ses pieds l'avaient protée tout seul en cet endroit, comme si son corps connaissait déjà l'emplacement exact de l'habitat de la Liseuse de Cartes. Faisant une pause, la guerrière scruta les alentours en fronçant les sourcils. Elle finit par apercevoir une infractuosité dans la roche. Rien ne disait qu'il s'agissait du bon endroit, mais encore une fois, quelque chose au plus profond d'elle-même semblait la guider vers cet endroit.

Elle s'en approcha donc, encore plus hésitante que lorsqu'elle avait effectué sa montée à pieds jusqu'à cette hauteur. Elle s'arrêta devant l'entrée de la grotte, ou plutôt d'un boyau s'enfonçant dans le coeur même de la montagne. Ses doigts fins effleurèrent la roche, puis, prenant une grande inspiration, elle pénétra dans la montagne même. Il faisait sombre, et la jeune femme devait tatonner pour avancer. Le boyau de quelques mètres à peine s'élargit pour former une grotte éclairée d'une mystérieuse lumière...
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguerreseternelles.forumotion.com
La Liseuse de Cartes
Admin ~ PNJ
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Pays:
Pouvoir:
Autre: Révélatrice des noms divins

MessageSujet: Re: Astaria...   Lun 17 Mar - 21:30

Presque chaque jour, elle recevait des visites. Mais cela ne la dérangeait guère, puisque c'était son rôle après tout. Elle n'avait pas à se plaindre de son statut, puisqu'il lui avait été accordé par les Dieux eux-mêmes. Et elle sentait que quelqu'un approchait, quelqu'un dont elle connaissait à la fois tout et rien. Assise en tailleur au milieu de la grotte formée au coeur de la montagne, la jeune femme aux cheveux noirs de jais avait les yeux fermés, l'air serein, baignée dans une lumière faible et bleutée, semblant jeter un voile de mystère sur cette demi-divinité qui était d'ailleurs un mystère pour les êtres de ce monde.

Par la pensée, elle suivait l'ascension de sa prochaine visiteuse. Celle-ci semblait plutôt hésitante, appréhandant le moment pendant lequel elle se trouverait face à la Liseuse de Cartes. Apparemment, elle ne semblait pas connaître grand chose de ce qui l'attendait. La demi-déesse esquissa un petit sourire. Chaque jour, elle voyait des êtres différents, mais qui se ressemblaient tous dans le fond, qu'ils soient Humains ou Anima. Il était d'ailleurs absurde de constater que les deux races repsctives se haïssent tant malgré ces ressemblances. Enfin, ce n'était pas son affaire. Les dieux n'avaient pas décidé d'intervenir puisqu'il s'agissait de conflits futiles, bien loin de la Grande Guerre qui avait ravagé la cité d'Edensia.

A en juger par son apparence, cette jeune femme semblait être une guerrière, ou plutôt une apprentie car un vrai militaire n'avait aucune hésitation. De toute façon, il aurait été étonnant qu'un militaire expérimenté vienne la voir puisque la Révélation se faisait lors de l'âge adolescent. Certains adultes étaient venus chercher la demi-déesse dans l'espoir d'un réconfort ou d'une tentative d'assassinat due à la folie. Les premiers n'avaient que rarement trouvé quelqu'un dans cette grotte baigné de lumière, et les seconds s'étaient vu foudroyés par un châtiment divin.

La demi-déesse rompit le contact mental qui lui procurait une vision de sa prochaine visiteuse. Elle n'avait pas besoin d'en voir plus. Elle aurait de toute façon la guerrière en face d'elle prochainement. Et là, elle pourrait avoir le loisir d'en voir plus de la part de la visiteuse...
Quelques minutes s'écoulèrent pendant lesquelles le seul bruit audible dans la grotte était la respiration lente et sereine de la demi-déesse. Puis elle la sentit arriver. Elle ouvrit les yeux et fixa l'endroit par laquelle elle allait apparaître. Et comme elle s'y était attendue, la guerrière, apparut quelques instants après, portant un regard visiblement inquiète.

- Bienvenue, Renn, fit la Liseuse. Approche.

Cette dernière ne s'était pas levée, mais avait les yeux fixés sur la nouvelle arrivante. Devant elle se trouvaient une pile de cartes bien rangées. Mais la demi-déesse n'y jeta même pas un regard, les ayant déjà partiellement interrogées.

- Sais-tu pourquoi tu es ici ? demanda doucement la demi-déesse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://the-path1.1fr1.net
Renn
Améthyste ~ Elite wyvern
Améthyste ~ Elite wyvern
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 25
Nom divin : Astaria
Armes : Epée, lance, javelots
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Pays: Ehol, pays de l’Est
Pouvoir: Maîtrise parfaite de la Lumière
Autre: Possède un wyvern noir aux reflets d\’acier, Vajra

MessageSujet: Re: Astaria...   Lun 17 Mar - 23:36

Elle était assise là, en tailleur. Et Renn n'osait pas approcher, la présence de cet être l'impressionant. A première vue, la Liseuse de Cartes semblait être quelqu'un de tout à fait normal, une jeune femme à la longue chevelure noire vêtue d'un habit noir et violet, mettant en valeur ses formes féminines. Mais derrière cette féminité et même cette humanité semblait se cacher quelque chose de beaucoup plus profond, de plus mystérieux. La jeune femme dégageait une sorte d'aura qui ne laissait indifférent personne et qui forçait au respect. En plus de cela, Renn ressentait aussi de la crainte, une petite crainte mais bel et bien présente dans un coin de son esprit. Car cette femme était différente.

Un frisson parcourut le dos de l'apprentie wyvern lorsque la voix douce de la Liseuse de Cartes s'éleva dans la pièce. Renn ne connaissait pas la raison pour laquelle ce frisson l'avait parcourue, mais une chose était sûre : elle en connaissait plus sur la guerrière qu'elle ne paraissait en connaître. Déjà, elle l'avait appelée par son nom. Or, c'était la première fois qu'elles se croisaient et se voyaient. Cette femme n'était pas normale, c'était sûr. Mais à quoi d'autre pouvait-elle s'attendre de la part de celle qui révélait le nom divin de chaque être ? Et d'une autre part, elle avait parlé dans la Langue des Vents. Renn avait aussi eu cette peur, que la Liseuse lui parle dans le Langage du Commrce qu'elle ne maîtrisait pas parfaitement ou dans la Langue des Arts, qu'elle ne connaissait pas du tout. Or, la jeune femme mystérieuse s'était adressée à elle dans sa langue natale, comme si elle connaissait déjà ses origines. D'ailleurs, Renn ne doutait pas que la Liseuse connaisse toutes les langues d'Ehiel...

Suite à l'invitation de la Liseuse de Cartes, la guerrière s'approcha d'un pas hésitant vers la jeune femme assise au centre de la grotte. Prenant pour la première fois une intiative, elle s'assit en tailleur en face de la Liseuse, osant pour la première fois la détailler attentivement. Elle était belle. L'expression était tout à fait juste, son visage n'ayant aucune imperfection, et ses yeux noirs semblant sonder la totalité de l'âme de l'interlocuteur. Suite à cet examen rapide, la guerrière détourna le regard, ne supportant pas de fixer ainsi des yeux aussi profonds.

La question de la Liseuse la fit tressaillir. Etait-ce un examen ? Renn ne savait que vaguement ce qu'elle devait faire en ce lieu lorsqu'elle se retrouvait face à cette femme mystérieuse. Ce qu'elle savait, c'était juste qu'elle était venu récupérer quelque chose qui lui appartenait. Et c'est ce qu'ele dit à la Liseuse, en utilisant d'autres termes bien sûr et en essayant de ne pas trop paraître inculte...

- Je suis ici pour savoir quel est mon nom qui sera le garant de mon pouvoir, et découvrir ce dernier.

Le ton de la guerrière était toujours légèrement hésitant, mais à l'entente du ton doux employé par la Liseuse de Cartes, elle avait repris courage...
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguerreseternelles.forumotion.com
La Liseuse de Cartes
Admin ~ PNJ
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Pays:
Pouvoir:
Autre: Révélatrice des noms divins

MessageSujet: Re: Astaria...   Mar 18 Mar - 23:39

La Liseuse de Cartes vit tout de suite la trouble qu'avait provoqué sa question. Pourtant, il s'agissait simplement d'une question toute bête. Enfin, elle avait déjà vu, des gens, qui paniquaient pour un rien... Cependant, la guerrière semblait avoir gagné assez d'assurance pour s'asseoir devant elle et même, promener son regard rubis sur le visage fin de la demi-déesse... Chose qui ne dérangeait en rien cette dernière. Elle préférait d'ailleurs s'adresser à quelqu'un de plutôt calme et posé que quelqu'un qui paniquait à la première minute. Mais bon, mieux valait ne pas juger ainsi au premier regard, elle en avait déjà fait l'expérience. Elle se fierait aux paroles de la jeune guerrière.

Cependant, les paroles de cette dernière provoqua un imprecptible froncement de sourcils chez la Liseuse de Cartes. Certes, Renn semblait en savoir très peu, mais elle mettait en avant quelque chose que la demi-déesse n'avait pas manqué : le pouvoir. Peut-être que cela avait été involontaire de la part de l'apprentie, mais la Liseuse ne le laisserait pas passer. Non pas qu'elle jugeait par le bon ou le mauvais, car de toute manière, elle était dans le devoir de révéler le nom divin. Et que sa notion de Bien et de Mal était presque inexistante, les Dieux eux-mêmes ayant chez eux ces deux facettes. Ils n'avantageaient ni le Bien, ni le Mal. La preuve, Ikh et Ahrraël penchaient plus vers le Mal mais avaient de bons côtés, et il en était de même pour les quatre autres.

- Ton pouvoir...

La Liseuse laissa tomber ces deux mots dans un silence de plomb. Ses yeux qui étaient légèremen baissés se relevèrent et fixèrent le regard rubis de la jeune guerrière. Quelques instants passèrent ainsi, dans le silence, la Liseuse le prolongeant volontairement et sachant pertinemment que Renn n'oserait le briser. Elle était trop craintive pour cela.

- Serait-ce ce qui compte le plus pour toi ? Est-ce la raison de ta venue en ces lieux ?

Le regard de la demi-déesse se durcit et ne lâcha pas celui de la jeune guerrière. Une épreuve, peut-être. Mais cela faisait partie du rituel habituel de la Liseuse, et elle avait besoin d'en apprendre plus sur ses visiteurs en observant leurs réactions et leurs pensées.

- Si tu avais ce pouvoir, qu'en ferais-tu ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://the-path1.1fr1.net
Renn
Améthyste ~ Elite wyvern
Améthyste ~ Elite wyvern
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 25
Nom divin : Astaria
Armes : Epée, lance, javelots
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Pays: Ehol, pays de l’Est
Pouvoir: Maîtrise parfaite de la Lumière
Autre: Possède un wyvern noir aux reflets d\’acier, Vajra

MessageSujet: Re: Astaria...   Sam 22 Mar - 21:41

Un frisson inexplicable traversa le corps de la jeune guerrière lorsqu'elle entendit le mot 'pouvoir' être prononcé par la Liseuse. Elle voyait bien qu'il y avait quelque chose qui clochait, mais elle ne voyait pas quoi. La Liseuse de Cartes devait bien lui transmettre son nom qui lui permettrait de connaître son pouvoir, non ? Si elle l'avait mis en avant, c'était parce qu'elle avait été éduquée ainsi, le corps militaire ne retenant le nom que des personnes puissantes, et le pouvoir faisait partie de la puissance. Renn avait pour ambition d'être admise dans la faction des cavaliers wyverns, et peut-être même, atteindre le rang d'élite. Et le pouvoir était donc nécessaire.

Mais apparemment, la demi-déesse ne semblait pas être de cet avis-là. Ou alors, ce n'était qu'apparence, mais elle jouait vraiment bien son rôle si c'était le cas. Mais l'idée que la Liseuse ait à remplir un rôle ne fit qu'effleurer l'esprit de l'apprentie wyvern tant cette idée était insensée. Certes, elle avait un rôle, celui de remettre le nom divin, mais sa personnalité était sûrement une personnalité naturelle, comme chaque être Humain ou Anima s'en serait forgée une. A cette pensée, une autre question s'imposa dans l'esprit de la guerrière : cette femme, était-elle Humaine ou Anima ? Et si... et si tous els Humains avaient reçu leur nom divin par une Anima ? Cela aurait été inadmissible ! Mais la jeune femme devait en être sûre.

Cependant, la Liseuse ne lui laissa pas le temps de demander quoi que ce soit, insinuant le doute dans le coeur de l'apprentie wyvern. Le pouvoir était-il la chose la plus importante ? Bien sûr que non ! Il y avait d'autres choses... comme l'Amour. Le visage d'Utzuki s'imposa dans l'esprit de la jeune femme. Cela faisait à peine une semaine qu'ils se connaissaient, mais leur relation était déjà bien avancée. D'ailleurs, Renn ressentait une attirance pour ce jeune homme qui lu avait fait connaître les cieux à dos de wyvern.

- Je suis venue chercher mon nom divin !

Cette phrase était sortie de la bouche de Renn naturellement, mais presque criée. Ses yeux de flammes étaient fixés sur le visage de la jeune femme mystérieuse, bien qu'évitant avec soin le regard noir de la Liseuse. Elle était venue pour ce nom, ce nom et ce qui allait avec. Mais ce nom était d'une importance capitale. Enfin, aux yeux de la guerrière...

- Le pouvoir... Le pouvoir, je m'en servirai pour l'Empire d'Ehol ! Et... pour... protéger mon amour.

L'hésitation et la crainte de l'apprentie wyvern avaient presque disparu, remplacées par la détermination et la fougue qui formaient sa nature première. La provocation de la Liseuse avait marché, le regard rubis s'étant métamorphosé en un regard de flammes. Même si il restait en elle quelques hésitations.

- Et vous... qu'êtes-vous ? L'amour, j'espère que vous savez ce que c'est...

C'était à son tour maintenant. Elle essayait inconsciemment de provoquer la semi-déesse, ayant retrouvé son caractère habituel... De plus, elle voulait savoir ce qu'était réellement cette femme, d'où elle venait, depuis quand était-elle là... On lui avait appris qu'elle avait vécu des années et des années depuis la Grande Guerre, mais Renn était très peu apte à croire à ce genre de choses. Il fallait que l'être concerné le lui dise réellement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguerreseternelles.forumotion.com
La Liseuse de Cartes
Admin ~ PNJ
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Pays:
Pouvoir:
Autre: Révélatrice des noms divins

MessageSujet: Re: Astaria...   Sam 22 Mar - 23:31

Enfin, la crainte et l'appréhension avaient été chassées de l'esprit de la visiteuse. Pour donner le nom divin, la Liseuse de Cartes avait besoin d'entrevoir la vraie nature de celle qui était en face d'elle, et rongée par la peur, elle ne pouvait pas voir ce que la guerrière était venue chercher. Mais même avec cette nature révélée, elle ne pouvait qu'entrevoir les prémices de ce nom, ce nom si important aux yeux de l'apprentie wyvern, que la Liseuse avait provoquée dans cette intention. D'autant plus qu'elle voyait à présent le but de sa visiteuse, car tout deviner par les cartes ôterait le plaisir à de telles rencontres. Si elle apprenait tout par les cartes, que lui resterait-il à demander à ses visiteurs ?

Elle voyait que Renn avait deux choses précieuses dans sa vie : son Empire et celui qu'elle aimait. Et la Liseuse voyait les grandes ambitions de la jeune guerrière, qui avait apparemment l'intention de servir le plus dignement son pays dans un corps militaire, tout en vivant son amour avec celui qu'elle aimait, celui qu'elle protègerait. Celui-là, la Liseuse l'avait déjà vu, et, ayant une remarquable mémoire visuelle, elle se rappellait de sa visite lorsque lui aussi était venu chercher son nom.

Keros veillait sûrement sur cette jeune femme, et à raison. Elle voyait une fougue et une détermination en elle,semblable à celle qu'elle avait déjà decelée chez Utzuki, celui que Renn semblait aimer. Il n'était pas rare que deux êtres protégés par le même Dieux ressentent soit de l'attirance, soit de la haine. Dans ce cas-là, c'était apparemment la première otpion qui l'avait emporté. Tant mieux d'ailleurs, mais la Liseuse n'était pas là pour juger cela.

La question inévitable arriva. 'Qu'êtes-vous ?'. Cette question interrogeait la Liseuse sur sa nature profonde, et non pas seulement son nom. Apparemment emportée par sa fougue, la jeune guerrière avait apparemment oublié la crainte de la demi-divinité qui se trouvait en face d'elle. Et en plus de cela, elle avait l'air de chercher une quelconque provocation dans sa question, en évoquant l'amour qu'elle-même vivait. Mais cette remarque passa par-dessus la Liseuse, qui avait fini par s'habituer aux réactions violentes ou provocantes que pouvaient avoir les gens.

- La Liseuse de Cartes, répondit-elle. Tout simplement.

La Liseuse ramassa délicatement ses cartes posées sur le sol, puis se leva. Elle s'avança vers laguerrière et se pencha vers elle, lui murmurant à l'oreille :

- Veux-tu vraiment savoir ? Est-ce là toute ta détermination ?

Encore une fois, elle provoquait intentionnellement la jeune guerrière, qui était apparemment sensible à ce genre de chose, quand on voyait la première réaction qu'elle avait eu lors de la première provocation de la semi-déesse...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://the-path1.1fr1.net
Renn
Améthyste ~ Elite wyvern
Améthyste ~ Elite wyvern
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 25
Nom divin : Astaria
Armes : Epée, lance, javelots
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Pays: Ehol, pays de l’Est
Pouvoir: Maîtrise parfaite de la Lumière
Autre: Possède un wyvern noir aux reflets d\’acier, Vajra

MessageSujet: Re: Astaria...   Sam 22 Mar - 23:49

La réponse ne satisfit tout d'abord qu'à moitié la guerrière. C'était le genre de choses que l'on disait en principe lorsque l'on voulait éviter une question. Et la Liseuse de Cartes donnait aux premiers abords cette impression. Mais Renn se força à aller plus loin dans sa réflexion. Tout d'abord, cela signifiait que la Liseuse n'avait pas d'autres nom que celui qui lui avait été à la fois donné par les Humains et par les Dieux, la Liseuse de Cartes. N'avait-elle donc aucun nom divin ? Là-dessus, l'apprentie wyvern restait sceptique, beaucoup de personnes étant méfiantes à propos de ce sujet. Sujet pour lequel elle était là, accessoirement.

Et en allant encore plus loin, Renn trouva la réponse à la question qu'elle s'était posée très clairement : la Liseuse de Cartes était-elle Humaine ou Anima ? Et par la réponse qu'elle venait de lui donner, elle en déduisait qu'elle n'était ni l'une ni l'autre. Tout simplement. Les Humains avaient une Pierre d'Âme et les Anima un Gardien, ce qui faisait partie de leur complexité. La Liseuse de Cartes était-elle donc un être simple ? L'apprentie wyvern en doutait. Elle était tout de même celle qui avait mis fin à la Grande Guerre. Mais en regardant bien, elle n'avait ni Gardien ni Pierre. Il n'y avait donc plus aucun doute : elle n'était ni Humaine, ni Anima.

Le regard de la guerrière suivit la main de la Liseuse qui ramassa la pile de cartes posées sur le sol. C'est à ce moment-là seulement que Renn remarqua la présence de ces cartes. Pourtant, ce n'était pas si petit que cela... C'étaut comme si elles avaient cherché à se soustraire à la vue de l'apprentie wyvern... Ou alors, cette dernière avait vraiment la tête dans les nuages, ce qui n'était pas impossible... Puisqu'elle allait passer sa vie dans le ciel, comme elle l'avait décidé en entrant à l'Académie militaire d'Ehol. Pour elle-même, et non pas pour ses parents. D'ailleurs, son envoi à Elven lui avait permi de connaître Utzuki, et elle ne regrettait donc pas son choix.

Ses yeux suivant toujours les cartes dans la main de la Liseuse, elle vit que cette dernière s'était levée et qu'elle s'approchait d'elle. Renn voulut se lever à son tour, mais voyant que la jeune femme mystérieuse se penchait vers elle, elle renonça. Elle avait oublié sa crainte, mais mieux valait ne pas trop contrarier la Liseuse. Enfin, c'était sa résolution première, mais en entendant les paroles de la Liseuse, son sang ne fit qu'un tour. Mais se mordant la lèvre inférieure, lle se força à rester calme, en adoptant une conduite digne d'un bon militaire. Elle riva son regard rubis sur le visage de la Liseuse.

- Mon choix n'est-il pas assez clair ? fit-elle en articulant bien. De toute façon, ai-je le choix ?

Ses yeux toujours fixés sur le visage de la Liseuse tout en évitant le regard noir de cette dernière, Renn se leva doucement, écitant avec soin de percuter la semi-déesse. Une fois debout, elle porta sa main à son épée rangée dans le fourreau noir pendant à sa ceinture, mais elle ne la sortit pas.

- Comment dois-je vous le prouver ? Par les armes ? Par le sang ? Je ne faillierai pas, car je suis venue chercher ce qui m'appartient.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguerreseternelles.forumotion.com
La Liseuse de Cartes
Admin ~ PNJ
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Pays:
Pouvoir:
Autre: Révélatrice des noms divins

MessageSujet: Re: Astaria...   Dim 23 Mar - 0:09

La réaction de la guerrière ne fut pas tout à fait comme la Liseuse l'avait prévue. Elle avait pensé que l'apprentie wyvern exploserait à l'entente de cette question à la réponse si évidente, mais elle vit que la jeune fille ne manquait pas de ressource et qu'elle tentait à présent de se maîtriser elle-même. Ce qui n'était pas plus mal, car la Liseuse n'était pas vraiment d'humeur à se faire crier dessus de bon matin. Oui, c'était le matin, et elle gardait la notion du temps même si elle restait la plupart du temps dans son antre sans voir la lumière du jour. Mais telle que l'apprentie wyvern l'avait imaginée, son antre était à présent baignée d'une douce lumière bleutée, conférant à l'espace une dimension encore plus mystérieuse. Et la Liseuse n'y était pour rien. En entendant la réponse de Renn, elle leva les yeux vers le haut de la grotte creusée dans le coeur de la montagne, fixant les cristaux qui dégageaient cette lumière bleutée.

- Non, il n'y a pas de choix, répondit-elle simplement.

Elle avait répondu sans même regarder la guerrière qui se levait à présent, et qui avait son regard rubis rivé sur son visage. De toute façon, aucun être avait le choix lorsqu'il pénétrait dans son antre : il ressortait inexorablement avec un nom divin, avec un garant de son ou ses pouvoirs. De toute façon, qui s'en plaignait ? Comme le disait cette guerrière, ce nom était essentiel, et il permettait un grand nombre de choses. Un pouvoir, qu'il soit Anima ou Humain, n'était pas une chose négligeable. Mais ceryains venaient chercher leur nom pour le donner en suite à l'être de confiance, pour montrer une foi infaillible en celui ou celle à qui il révélait son nom. Mais c'était plutôt rare.

La Liseuse baissa les yeux vers la guerrière, qui venait de mettre sa main sur la garde de son épée. Une guerrière. C'était évident, quelqu'un comme elle ne pouvait que jurer par les armes. Ou avait de fortes chances de le faire, ayant été apparemment élevée dans un milieu militaire. Ou plutôt, souhaitant rentrer dans ce moule de militaire, la Liseuse le savait. Les cartes le lui avaient dit, lorsqu'elle els avait intérrogées à propos de cette fille. Elle ne trouvait cela ni dommage ni vraiment bien, n'ayant pas de jugsment à rendre sur ses visiteurs sur leur façon de vivre.

Comme le disait Renn, elle n'était là que pour leur donner ce qu'ils possédaient déjà, ce qui était enfoui en eux depuis leur naissance, ce que personne ne pouvait apprendre, sauf par la parole d'un autre. En effet, la parole de la Liseuse révélait ce nom. Pour apprendre le nom divin d'un autre, il fallait passer par la parole de cet autre. Il n'y avait pas d'autres moyens. A moins de recourir à l'écriture, mais ce n'était pas très courant. La Liseuse leva sa main vers le ciel, la main qui tenait les cartes, cartes qui s'animèrent comme possédent une volonté propre et quittant la main de la semi-déesse lorsque cette dernière l'eut ouverte. Les cartes s'élevèret encore un peu, exécutant une sorte de gymnastique aérienne. Mais tout ceci n'était qu'apparence.

Une carte revint dans la main de la Liseuse. Une seule, tandis que els autres restaient dans les airs. La semi-déess riva son regard sur cette carte.

- La carte du soleil. Tu n'as pas besoin de faire quoi que ce soit. Tout est déjà fait.

La Liseuse lâcha la carte qu'elle tenait dans sa main. La carte en question tomba sur le sol, et toutes les autres cessèrent brusquement de s'animer. Elles tombèret toutes sur le sol, silencieusement, alors que leur propriétaire s'avançait vers la guerrière. Arrivée près de cette dernière, la Liseuse posa sa main sur celle de Renn toujours présente sur la garde de l'épée. Elle approcha son visage de celui de la guerrière et lui murmura un mot. Un seul.

- Astaria.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://the-path1.1fr1.net
Renn
Améthyste ~ Elite wyvern
Améthyste ~ Elite wyvern
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 25
Nom divin : Astaria
Armes : Epée, lance, javelots
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Pays: Ehol, pays de l’Est
Pouvoir: Maîtrise parfaite de la Lumière
Autre: Possède un wyvern noir aux reflets d\’acier, Vajra

MessageSujet: Re: Astaria...   Dim 23 Mar - 0:28

Pas de choix ? Alors acquérir un nom divin était obligatoire, inétvitable ? Ou plutôt, acquérir son nom divin ? Tout être passait donc par là. Humains et Animas confondus. Cette pensé dégoûta la guerrière, qui passa un regard rapide sur l'ensemble de l'antre, se disant que des membres de l'autre race y avaient posé les pieds. Posé les pieds dans un endroit si beau, si mystérieux... Mais cela semblait être une règle. Mais comment toutes les persones pouvaient-elles passer par là ? Toutes les personnes ne possédaient sûrement pas les moyens d'effectuer un voyage jusqu'ici, surtout si il s'agissait d'habitants de l'Archipel ou des pauvres gens de Kaïrys... Encore l'un des mystères de cet endroit, et de son habitante...

Renn n'avait pas lâché son épée. Certes, il n'y avait pas de choix, mais il se pouvait qu'il y ait quelque chose à faire, quelque chose sans échec puisque tout le monde repartait avec un nom divin de cet endroit. Et en tant que militaire, elle se devait de jurer par le sang et par les armes. C'était ce à quoi elle aspirait, et cette ambition ne serait ébranlée par personne, pas même par celui qu'elle aimait. Mais la liseuse ne demanda rien, son regard noir fixé sur le haut de la grotte. Le regard rubis de la guerrière l'y rejoignit, découvrant les cristaux qui étaient la source de cette lumière bleutée si mystérieuse... Bien que la raison de la présence de cette lumière soit simple, la dimension mystique de l'endroit restait inchangée aux yeux de l'apprentie wyvern et elle ne savait pas pourquoi.

Puis son regard se porta sur la Liseuse de Cartes elle-même, qui venait de tendre sa main vers le ciel - que l'on ne voyait pas, accessoirement, mais là n'étaot pas le problème. Impressionnée, Renn suivit le trajet des cartesqui s'animèrent d'elles-mêmes, commençant à se mouvoir dans toute l'antre - c'est-à-dire, pas beaucoup d'espace. La guerrière admira pendant quelques instants les cartes exécuter leur ballet aérien, puis suivit une carte qui revenait vers sa possesseuse. Cette dernière la prit, mais renn ne put voir de quoi il s'agissait. La Liseuse prononça trois mots dans une langue que la future élite ne comprit pas. Et elle ne reconnut pas la langue à laquelle appartenait ces mots.

Mais la Liseuse continua dans la Langue des Vents. Que signifiait ce changement soudain ? Que représentait cette carte ? Tout était déjà fait, mais Renn n'avait rien fait. La guerrière avait l'horrible sentiment d'avoir exécuté une tâche inachevé, de n'avoir tué que quelqu'un à moitié. Le boulot d'un militaire, c'était de tuer, et non pas à moitié, mais entièrement. Alors qu'ellese posait ces questions, la Liseuse s'était rapprochée, et ses cartes étaient subtiment tombées sur le sol, comme si leur volonté les avait quittées.

Un nouveau frisson parcourut le corps de l'apprentie wyvern lorsque sa peau entra en contact de la chair de l'être qui n'était ni Humaine ni Anima. Ce frisson fut suivit d'un fourmillement à la fois famillier et étranger, provoqué par la prononciation murmurée d'un seul mot, par la Liseuse de Cartes : Astaria. Maintenant, Renn le savait. Il s'agissaiit de son nom divin, il n'y avait aucun doute là-dessus. Quelque chose au plus profond d'elle-même le lui disait, quelque chose qui reconnaissait à présent ce nom comme le sien, comme un secret précieux à garder. De sa main libre jaillit une lumière, et elle sut tout de suite que c'était une réaction de son pouvoir, provoquée par l'entente du nom divin. La lumière... Le pouvoir de la contrôler. Renn planta son regard dans celui de la Liseuse et répéta ce mit, ce mot unique :

- Astaria.

Renn. Astaria. La même personne, le soleil illuminant sa propre voie...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguerreseternelles.forumotion.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Astaria...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Astaria...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» james&astaria ~ les secrets sont faits pour être révélés, de toutes façons.
» Astaria & Kovu ? All about that bass
» Solal & Astaria - Death and Birth
» Astaria & Renji - damn it, i'm fat !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Path... the Way wich is yours... :: L'Antre de la Liseuse de Cartes-
Sauter vers: