The Path... the Way wich is yours...


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Renn, élite wyvern

Aller en bas 
AuteurMessage
Renn
Améthyste ~ Elite wyvern
Améthyste ~ Elite wyvern
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 25
Nom divin : Astaria
Armes : Epée, lance, javelots
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Pays: Ehol, pays de l’Est
Pouvoir: Maîtrise parfaite de la Lumière
Autre: Possède un wyvern noir aux reflets d\’acier, Vajra

MessageSujet: Renn, élite wyvern   Dim 9 Mar - 16:22

Nom : Kumiko

Nom divin : Astaria

Prénom : Renn

Age : 20 ans

Sexe : Féminin

Race : Humaine

Armes : Epée, lance, javelots

Pierre d'Âme : Améthyste

Pouvoir : Maîtrise parfaite de la Lumière

Gardien :

Fonction / métier : Elite wyvern

Langues connues : Langue des Vents, langue du Commerce.

Description physique : De taille moyenne, Renn possède un corps forgé par la guerre et les armes. Ainsi, elle possède une musculature développée et entretenue régulièrement, mais pas très voyante. En découle donc une grande force et une agilité incroyable qu'elle sait très bien exploiter par son talent de guerrière et militaire. Elle en est d'ailleurs fière, fière de cette force et cette agilité acquise au prix d'un dur entraînement que seule l'élite subit.
Les traits de son visage sont fins, presque beaux, mais l'expression farouche qui s'y lit dissuade les plus téméraires d'approcher la militaire par des avances qu'elle n'apprécierait guère. D'ailleurs, elle a connu l'amour sans toutefois avoir cherché à plaire, et ne le cherche pas non plus maintenant, se tenant loin de l'amour et des tours cruels qu'ils peuvent jouer. Par ailleurs, elle a fait secrètement voeu de virginité et n'approchera donc pas un homme dans l'espoir de mettre à mal son corps. Enfin, d'après elle. Ainsi, ses formes féminines ne peuvent que tromper les adversaires et ne pas servir à autre chose. Mais elle est plus complexée par ce corps très féminin que fière de ces atouts.
Ses yeux rubis expriment eux aussi cette détermination militaire et dissuadent plus d'un d'attenter à la vie de la guerrière. Pour couronner le tout, son armure noire dissipe le doute quant à sa nature militaire. Le haut de son corps est entièrement protégé par cette armure, et se rattache en bas un pan de tissu blanc brodé d'or formant une sorte de robe. Des bottes et des gantelets noires protègent ses pieds et ses jambes et ses poignets et ses avant-bras. Un casque protégeant la partie supérieure de son crâne est maintenue par trois branches d'or glissées dans sa chevelure brune. Et bien entendu, à son côté se trouve sa fidèle épée, qui aura tranché la chair de plus d'un être vivant. Sa Pierre d'Âme se présente sous la forme d'un pendentif attaché à une chaîne d'or pendant autour de son cou, sous son armure.

Caractère : Si une expression farouche et imptoyable est présente sur le visage de Renn, ce n'est pas pour rien. Militaire dans le corps, militaire dans l'âme. Elle n'éprouve aucune pitié pour ses ennemis et son courage au combat a toujours été remarquable. Mais sans pitié ne veut pas dire sans loyauté, et elle méprise par ailleurs les techniques lâches utilisées par certains de ses camarades. Ceux-là, elle les méprise, mais ses autres compagnons d'armes, elle les tient dans son estime. Mais si l'un d'entre eux s'avère être un incapable, elle se montrera impitoyable, même si celui-là est sensé être l'un des siens. De même, elle est impitoyable envers les recrues d'Elven, estiamnt que c'est la difficulté d'un entraînement qui forme des élites de qualité, passant par le chemin qu'elle a emprunté auparavant.
Cette impitoyabilité est aussi valable pour elle-même, et elle s'impose des résultats et une conduite droite à avoir, digne d'une militaire et d'une élite. Ainsi, elle s'efforce d'être patiente et un minimum stratège, mais elle est prompte à la colère, surtout lorsqu'il s'agit de décision injustifiées à propos de l'élite. Mine de rien, elle apprécie et aime ses camarades, ou plutôt certains d'entre eux. Et c'est peut-être seulement là qu'elle met de l'amour, car elle n'aime pas sa famille. Et à propos d'amour, elle a vécu le grand Amour une fois mais ne veut pas le revivre une deuxième fois car il lui a coûté bien des souffrances... Et même si cet amour lui a coûté ces souffrances, elle s'est décidée à venger celui qu'elle avait aimé, mais pas d'une manière pacifique, mais en employant les armes, décidée à exterminer le plus d'Anima possibles...

Histoire :

Renn Kumiko. Peu savaient dès le départ que cette jeune enfant allait devenir membre de l'élite du pays d'Ehol, guerrière talentueuse et cavalière wyvern d'exception. A la base, il s'agissait juste d'une enfant né d'un couple de nobles d'Ehol. Renn a étudié jusqu'à ses onze ans à l'école, mais ses résultats n'étaient pas bien brillants, ce qu'on enseignant n'intéressant pas l'enfant. Elle, elle rêvait de bataille et de guerre, d'une vie passée sur le dos d'un de ces wyverns que l'on voyait passer dans le ciel de la capitale. A onze ans, ses parents l'inscrirent à l'Académie militaire en désespoir de cause et pour espérer gagner les faveurs de certains hauts dignitaires de l'empire. Il s'avérait effectivement que c'était à cette voie là qu'était destinée Renn. Très vite, on l'a envoyée à Elven pour une formation de cavalière wyvern...

~~*~~

Les petites particules blanches et finent tombaient délicatement sur le sol, grossissant l'épaisseur déjà présente sur le sol. Au contact d'une peau humaine, cette particule devenait eau, dégoulinant ensuite sur les doigts de la jeune guerrière. Ses yeux rubis rivés vers le ciel, elle s'émerveillait devant la beauté du spectacle. Elle tendit la main, la paume vers le ciel, comme si elle essayait de recueilir quelque chose comme de l'eau. Le flocon tomba au creux de sa main et se transforma en une petite goutelette sur cette chair mise à vif par le froid. Il neigeait.

Elle fit quelques pas vers la masse grise étendue sur le sol. Plus que la neige et ses particules froides, c'était cette masse grise qui avait attirée la guerrière en cet endroit. De ses lèvres s'échappait un mince nuage de fumée chaude et blanche, mais ce n'était rien comparé à ce qui ressortait de la masse étendue sur le sol. Fascinée, la jeune fille tendit ses doigts rougis par le froid vers les écailles de la créature, et pendant un dixième de seconde, elle sentit sous ses doigts le contact rugueux des écailles dures comme de l'acier. Sentant cette étrangère, la créature se redressa bruquement en poussant un grognement très peu engageant. Effrayée, la guerrière recula d'un pas, puis de deux. Elle resta bouche bée devant la créature qui se dressait à présent devant elle dans toute sa splendeur. Mais passé l'instant d'admiration vint celui de la panique et de la crainte. Elle recula encore de quelques pas tandis que la créature approchait doucement sa tête massive ornée de pointes. Tendant son long cou d'écailles grises, cette dernière parvint à quelques centimètres de la jeune femme effrayée. Cette dernière laissa échapper un cri.

- Il suffit ! cria une voix dans une langue que la jeune femme connaissait bien.

La créature éloigna peu à peu sa tête de la jeune femme et la tourna vers l'endroit où se tenait un jeune homme brun d'une vingtaine d'années. Elle émit un léger grognement et ramena sa tête vers son corps, la posant au sol et ses yeux dorés observant attentivement la scène.

- Tu es folle ?! fit le nouvel arrivant à l'attention de la jeune femme.
- Je... Je croyais qu'ils étaient dressés... bégaya cette dernière.

Le jeune homme observa la guerrière de la tête au pied, un air d'incrédulité se lisant sur son visage. Les cheveux longs et bruns retombaient sur un visage fin sur lequel se lisait l'embarras et la honte. Ses yeux rubis étaient baissés, fixant ses botte de cuir noir.

- Un wyvern dressé n'est pas un wyvern innoffensif, finit par répliquer le jeune homme.
- Je... je suis désolée, hésita la jeune femme, ses yeux fixant toujours ses bottes qui semblaient être si intéressantes. C'est mon premier jour à Elven.

Le jeune homme resta silencieux, détaillant de nouveau son interlocutrice qui semblait mal à l'aise. Sans dire un mot, il s'approcha du wyvern et d'un saut, monta sur le dos de la créature. Le regard du jeune homme se riva sur le visage de la jeune femme qui hésitait entre l'embarras et l'admiration. Puis il tendit la main vers la guerrière, avec un petit sourire.

- Monte.

~~*~~

Quand j'y repense, il voulait juste frimer. Mais ce fut le début de notre relation. Sauf que quand même, son wyvern était mal dressé. Le mien aurait reconnu un allié et aurait fait une bouchée d'un ennemi.

~~*~~

Le vent lui fouettait le visage, mais elle avait fini par s'habituer à ce phénomène jusqu'à l'apprécier, et même, s'en délecter. Elle sentait sous elle les écailles chaudes du wyvern qu'elle dirigeait. Loin en dessous d'elle, les sommets enneigés de la chaîne d'Eleha perçaient les nuages. Elle regarda un instant derrière elle pour apercevoir ses deux camarades traîner, ne profitant pas comme elle des vents qui guidaient sa monture. Tournant la tête vers l'horizon, elle aperçut une grosse masse noire foncer sur elle. Paniquée, elle fit perdre sans réfléchir de l'altitude à son wyvern. L'air se réchauffa, mais les vents changèrent subitement. Sa monture exécuta une cabriole qui tourna à la catastrophe. Le cavalier et le wyvern chutèrent tout les deux, et ce fut le noir total.

~~*~~

Une erreur de débutant. C'était une erreur de débutant que j'aurais pu facilement éviter à présent. Je me sens bête d'avoir fait une chose pareille.

~~*~~

Le vide intersidéral laissa place à un aveuglement de lumière blanche. A peine eût-elle rouvert les yeux qu'elle les referma tout de suite, ses pupilles ne supportant guère cette lumière si soudaine.

- Elle revient à elle, fit une voix qu'elle reconnaissait vaguement celle du médecin de l'Académie wyvern.

Elle mit quelques instants à rassembler ses pensées traînant par-ci par-là dans les coins de son cerveau et à connecter correctement ses neurones, histoire que cela marche correctement. Puis ses yeux s'ouvrirent lentement. Elle était allongée dans un lit drapé de blanc et ressentait une douleur lancienante dans son dos. Des soins lui avaient été prodigués et elle s'inquiétait déjà aux réprimandations auxquelles elle aurait sûrement droit. Mais elle vit qu'était penché sur elle un visage qu'elle connaissait très bien. Trop bien. Celui avait qui elle pensait avoir passé les meilleurs moments de sa vue. Elle se redressa brutelment, provoquant une afflux de douleur dans son dos en même temps qu'elle percutait le crâne du premier acvalier wyvern qu'elle avait connu.

- Aïe ! s'écrièrent en coeur les deux amants.

Se massant le crâne, la jeune femme riva son regard rouge sur le médecin de l'autre côté du lit.

- Depuis combien de temps... commença-t-elle.
- Un jour, répondit le médecin avant la fin de la question trop prévisible. Heureusement que ce jeune homme était là, sinon vous auriez fait une chute mortelle.

Le regard rubis se planta dans celui noisette de l'homme qu'elle aimait. Il l'avait sauvée... Son regard s'empli de gratitude et elle ouvrit la bouche pour commencer à le remercier :

- Je...
- Fais attention la prochaine fois, coupa le cavalier wyvern. Heureusement qu'on passait par là. Mais je ne serai pas toujours là pour toi.

Le sang de la jeune femme ne fit qu'un tour. Son regard empli de gratitude se métamorphosa, lançant des éclairs.

- Comment ? fit-elle d'un ton acerbe. Ce n'était pas ce genre de chose que tu me disais il y avait quelques jours.
- Ecoute, c'est la vérité ! protesta le cavalier wyvern. On ne peut le nier !
- Alors tout ça, ce n'était que des paroles en l'air ? éclata la jeune femme.

Cette dernière se leva, ignorant la douleur que provoquait ce geste soudain. Elle se précipita hors de l'infirmerie, ne se rendant compte qu'après quelques minutes de course dans les couloirs déserts de l'Académie qu'elle n'était pratiquement pas couverte. Seul le bandage qui couvrait la totalité de son dos et qui se teintait peu à peu de rouge était là en guise haut. En bas, elle portait un pantalon de toile groissière. Elle s'appuya sur le rebord d'une fenêtre, haletante, essayant en vain de retenir ses larmes.

~~*~~

Oui, je l'aimais. Et cet amour faisait que ses paroles m'avaient fait souffrir. Il n'est pas revenu me voir pour une réconciliation. De toute façon, j'avais tort. Et je sais maintenant pourquoi il n'est pas revenu. Cela s'est fini sur une dispute. Il l'avait fait exprès.

~~*~~

Le regard rouge de la guerrière se baladait sur les pierres où étaient gravées des longues listes de noms. L'appréhension montait au fur et à mesure qu'elle regardait les noms rangés en ordre alphabétique. Cela approchait. Elle priait de tout son coeur pour que le nom si bien connu ne s'y trouve pas. Son poing gauche était serré tandis que son index droit errait sur la pierre de marbre. Jus'qà s'arrêter en même temps que le regard rubis sur un nom, jusqu'à ce qu'elle ait l'impression que son coeur la lâchait.
Hatsuyu
Utzuki

Son doigt fin passa plusieurs fois sur le nom gravé dans la pierre. Son poing gauche tremblait et elle sentit une larme couler le long de sa joue. Ellle ne l'arrêta pas. Elle leva les yeux vers les lettres majuscules inscrites dans la pierre en haut de la tablette.

MORTS LORS DES REVOLTES DE L'AUTRE RACE


Les Animas. Ils avaient tué celui qu'elle aimait. Elle n'avait pas pu lui dire au revoir avant qu'il ne parte au combat. Elle ne voulait pas garder de lui un dernier souvenir de dispute. Et elle ne connaissait même pas son nom divin. Il tomberait dans l'oubli. Mais elle ne voulait pas, elle refusait. Mais elle ne pouvait rien faire.

~~*~~
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguerreseternelles.forumotion.com
Renn
Améthyste ~ Elite wyvern
Améthyste ~ Elite wyvern
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 25
Nom divin : Astaria
Armes : Epée, lance, javelots
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Pays: Ehol, pays de l’Est
Pouvoir: Maîtrise parfaite de la Lumière
Autre: Possède un wyvern noir aux reflets d\’acier, Vajra

MessageSujet: Re: Renn, élite wyvern   Jeu 13 Mar - 23:42

Ironie du sort. C'est à partir de ce jour-là qu'ils se sont rendus compte demon talent. Et je suis montée en grade. Tout aurait été bien si mes coryances n'avaient pas été une nouvelle fois bouleversées. J'aurais pu garedr cette blessure au fin fond de mon âme.

~~*~~

Il faisait beau. La neige reflétait le soleil, rendant ses rayons encore plus lumineux qu'à l'ordinaire. Quiconque ne se protégeant pas les yeux pouvait devenir aveugle. Un pied botté de fer s'enfonça dans la neige vierge de toute trace. Sa possesseuse s'approcha du bord de la falaise, son regard rubis se portant sur le village situé dans la vallée en contrebas dans laquelle coulait paresseusement un ruisseau, insensible à ce qu'il se tramait. La guerrière était la seule parmi les élites à ne pas s'être protégé les yeux à l'aide d'un voile semi-opaque, les rayons lumineux ne semblant avoir aucun impact sur sa vision. L'un de ses compagnons la rejoignit, et une voix masculine s'éleva du casque de ce dernier.

- Il faut y aller. Pour l'Empereur, pour la sécurité du peuple. Pour chasser la menace Anima.

La jeune femme inspra d'un grand coup l'air frais de la montagne. Elle se retourna vers son camarade puis revint sur ses pas, jusqu'à son wyvern de couleur noir aux reflets d'acier, protégé par une armure faite spécialement pour les wyverns de l'élite, argentée. D'un saut agile, la guerrière enfourcha sa monture et rejoignit ses camardes dans le ciel sans nuages. Une minute plus tard, ils foncèrent droit en piqué vers le village dans la vallée.

~~*~~

C'était comme ça, ça l'est un peu moins maintenant. Avant, les Anima conspiraient beaucoup plus qu'à présent. Alors, pour régler le tout, on exterminait tous ceux en âge de combattre et on enfermait les autres. Pour le bien de l'Empire.

~~*~~

L'odeur du sang.

~~*~~

Encore un. Mais celui-là, il volait, à dos de wyvern. Mais peu importait, il semblait s'opposer à l'élite, protégeant les Anima. Cela devait être un fou s'opposant aux désirs de l'Empereur. La guerrière empoigna un javelot et s'approcha du cavalier ennemi. Celui-ci fut trop surpris pour faire quoi que ce soit. Si, il fit une chose : il cria. Un discours de paix. La jeune femme reconnut trop tard la voix du cavalier ennemi. Le javelot était déjà lancé.

- Pourquoi ? avait fait cet ennemi. Pourquoi chassez les Anima plutôt que d'essayer de s'entendre par la paix et non par les armes. La cohabitation est possible !

Le javelot avait transpercé la poitrine de l'homme, qui chuta de sa monture, aterissant sur le sol quelques mètres plus bas. La guerrière regagna le sol à son tour, sautant de sa monture avec précipitation alors que celle-ci était encore à deux mètres du sol. Se réceptionnant avec agilité, elle accourut vers le corps qu'elle n'avait pas quitté des yeux. Elle se pencha vers lui et passa une main sous sa tête. Le cavalier ennemi ouvrit les yeux.

- Renn ? émit-il faiblement, avec surprise.
- Pourquoi ? cria la guerrière. Pourquoi es-tu là ?
- Je ne voulais plus de ces tueries futiles...

Le jeune homme toussotant, crachant le sang qui était entré dans ses poumons, petit à petit. Il allait mourir. Cette pensée se répéta pendant quelques minutes dans l'esprit de la jeune femme, qui commençait à sentir une larme naître au coin de son oeil.

- Pourquoi ? fit-elle. Que t'ont-ils mis en tête... T'es bête... Utzuki...

Le jeune homme plaça faiblement son index devant les lèvres de son ancienne amie. Il mit tout son souffle dans un seul mot :

- Rowann...
- Astaria, répondit la jeune femme.

~~*~~

Je ne lui ai pas pris son pouvoir. Par respect, car il était aux portes de la mort. Mais je me souviendrai de lui à jamais. Et je le vengerai. Des ces Anima qui l'avaient trompé...

Autre : Elle possède un wyvern noir au reflets d'acier, nommé Vajra
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguerreseternelles.forumotion.com
La Liseuse de Cartes
Admin ~ PNJ
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Pays:
Pouvoir:
Autre: Révélatrice des noms divins

MessageSujet: Re: Renn, élite wyvern   Jeu 13 Mar - 23:46

Les cartes me parlent...

Je vois en toi de l'insensibilité devant la mort des autres... Ikh t'accorderai ses faveurs si il n'y avait pas en toi cette irascibilité contraire à ses attentes...
Ainsi, Keros te conviendrait mieux, et il t'accordera avec joie ses faveurs puisque tu es une âme courageuse et farouche...

Fiche validée

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://the-path1.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Renn, élite wyvern   

Revenir en haut Aller en bas
 
Renn, élite wyvern
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Ordre de la Wyvern.
» Demande de grade dans la marine d'élite
» [UploadHero] Tropa de Elite (troupe d'élite) [DVDRiP]
» La vocation de l'élite par JEAN PRICE MARS
» Devenir un élite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Path... the Way wich is yours... :: 

Les Voies primaires

 :: La Voie de la Vérité
-
Sauter vers: